Nespresso 07-05-2020 19:11
effet boomerang

Pour palier au manque de masques et de tests, et éviter un engorgement des services hospitaliers, il fallait confiner. Mais pour réussir un confinement proposé par un gouvernement complètement décridibilisé par ses mensonges, il fallait flanquer au bon peuple unr grosse trouille : en gros, réussir à faire passer le coronavirus pour le virus ebola ! Ça a tellement bien marché que plus personne ne veut aller travailler ou retourner à l'école. Même en Guyane où pour l'heure 26 malheureux cas qui n'inspirent aucune inquiétude se courent après sur un territoire de 83 846 km2. Le bon vieux gag de l'arroseur arrosé !

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express