France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
pepe973 23-11-2019 11:24
On va dire comme ça

La phrase de Chirac date quand même un peu, (1996) et parmi les réfugiers dont il est question, certains n'étaient pas nés ou étaient vraiment très très jeunes, j'opterais plus pour le côté généreux de la France qui agit de toutes parts comme un aimant avec toutes les conséquences possibles, actuelles, prévisibles, ou encore inconnues à venir.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express