France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Melville 19-04-2017 23:54
Lettre ouverte aux Brigandins et aux Brigandines

A vous lire, les uns et les autres, il ne s’est strictement rien passé ce mardi 28 mars 2017. Il ne s’est rien passé ou si peu. Trop pressés de retourner à vos bonnes vieilles habitudes coloniales, vous avez complètement zappé le message que les Guyanais vous ont signifié ce jour-là. Lors de cette marche historique, au sens le plus extraordinaire du terme, ils ont pourtant scandé à tue-tête ces deux mots : « respect » et « dignité ». Rien n’y fait. Trois semaines plus tard, tous, comme un seul homme, vous voilà à nouveau méprisant les Guyanais, les invectivant, les insultant, les offensant, leur crachant dessus. Certains d’entre vous sommant même les Guyanais de cesser illico leur mouvement social. Comment mieux nous prouver que vous perdez votre temps avec nous et que vous nous obligez à perdre le nôtre avec vous ?Nous ne comprendrons jamais comment vous qui nous détestez tant rechignez autant à vous séparer de nous.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express