benj77 25-10-2013 17:49
Posez vous la question de savoir

combien de fils et de filles de nos décideurs économiques, politiques ou administratifs fréquentent l'UAG (ça ne vous prendra pas beaucoup de temps). Il va falloir un jour dire la vérité! Une université de plein exercice pour un bassin de 200.000 habitants (où la moitié au moins des jeunes ne fait pas d'études supérieures), ce n'est pas viable. On donnerait une bourse équivalente au SMIC pour aller étudier à Paris (plus deux billets AR par an) que ça coûterait moins cher pour une qualité d'enseignement supérieure, quitte à monter un IUT de plus ici, unique en France de par ses spécialités, qui imposerait à des étudiants de toutes origines de se déplacer en Guyane.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express