• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Véhicules abandonnés à Macouria : la note va être salée... pour les propriétaires

Michel LE TALLEC Jeudi 7 Janvier 2021 - 16h56
Véhicules abandonnés à Macouria : la note va être salée... pour les propriétaires

Lassée de voir les abords des routes de sa commune encombrés d’épaves automobiles abandonnées, la mairie de Macouria a décidé de les faire enlever. Mais attention : cela va coûter cher aux propriétaires de ces véhicules.

 « Nous avons toujours travaillé à la propreté de notre ville, dans tous les secteurs. Et aujourd’hui, nous nous attaquons à débarrasser les abords des routes de tous ces véhicules abandonnés et hors d’usage. Ils perturbent visuellement le paysage, sont souvent dangereux pour la circulation et potentiellement porteurs de pollution. »

Accompagné de Farouk Amri, directeur général des services à la mairie de Macouria, et d’une dizaine de policiers municipaux aux ordres de Christophe Porthos, le maire de Macouria, Gilles Adelson, a supervisé ce matin une grande opération de nettoyage des carcasses de véhicules jonchant les bas-côtés de la RN1.

« Mais il y en a aussi, malheureusement, sur les routes secondaires, souligne le premier magistrat. Nous en avons recensé une bonne vingtaine. »
"Name & shame"
Première du genre, cette opération s’inspire d’une pratique en vigueur depuis quelques années aux Etats-Unis. « Initié par des mouvements écologiques, cette pratique fonctionne à deux niveaux, précise Farouk Amri. Nettoyer bien sûr les endroits qui en ont besoin, mais surtout désigner nommément les personnes responsables de ce genre d’incivilités. Ce que les Américains appellent name and shame, désigner et faire honte, en bon français. » 

Car, selon Gilles Adelson, la municipalité de Macouria souhaite en effet aller plus loin. « Nous n’allons pas nous contenter de mobiliser services et prestataires pour faire enlever ces épaves. Nous allons demander des comptes à tous ces propriétaires indélicats. » Les noms et adresses de ces personnes sont en effet connus de la municipalité, et dûment répertoriés sur une liste. « Une liste que nous nous réservons le droit de rendre publique, évidemment » prévient Farouk Amri.

Ces propriétaires peu scrupuleux vont sans doute recevoir d’ici peu ce qu’on désigne en langage municipal un titre de recette, dont ils devront s’acquitter sous peine de poursuites. « Le montant est de 340 euros » précise le maire. Un maire qui avoue à demi-mot avoir été dans l’obligation de se substituer aux services chargés de la gestion des routes nationales, à l’image de la RN1. « En théorie, ce n’est pas de notre ressort et de nos compétences » insiste t-il.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

cap40 09.01.2021
S'il n'y avait que...

S'il n'y avait que des voitures-poubelles... hélas la forêt est tout aussi dégueulasse. "L'enfer vert" est pavé de ... détritus.

Répondre Signaler au modérateur
caracara 09.01.2021

Très bonne initiative. Mais l'amende ou titre de recette, est insuffisant. Le montant devrait être au moins doublé, voire triplé! Mais cela est déjà un bon début; en espérant que cette initiative soit efficace, convaincante; et surtout ne soit pas abandonnée dans quelques temps.

Répondre Signaler au modérateur
chris22973 08.01.2021
Pollueur-payeur

Bravo et encore bravo

Répondre Signaler au modérateur
anne.jolly.bonnet@gmail.com 08.01.2021

bravo, il faudrait que toutes les communes de GUYANE fasses la même chose
j'habite en métropole mais je vais en GUYANE tous les ans et je suis tout le temps surprise de voir ce magnifique département dans un tel état ,malheureusement la foret et les abords des cours d'eau sont fort encombrés de déchets.

Répondre Signaler au modérateur
roots973 08.01.2021

Enfin une bonne chose
Sans parler des niches a moustiques que ca fait .
c'est toute la guyane qui en a besoin

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 08.01.2021

En voilà une bonne idée qu'il faut mettre en place en urgence sur St Laurent. Quoiqu'il en coûte. Le copinage a des limites.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une