• S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
MACOURIA

Soula ouvre sa maison de quartier

David RODOREDA Vendredi 19 juillet 2013
Soula ouvre sa maison de quartier
La maison de quartier de Soula a été inaugurée samedi matin. (DRo)

Depuis samedi, le quartier est équipé d'une maison de quartier. De nombreuses associations ont l'intention de l'utiliser, ainsi que des services comme la Mission locale.

Samedi matin, la maison de quartier de Soula a été inaugurée, en présence des associations locales. Les habitants de ce quartier de Macouria disposent désormais d'un espace d'information, de rencontres et d'échanges. Le maire Gilles Adelson s'est engagé dans un discours d'inauguration offensif, soulignant le manque d'un espace de rencontre et d'échange dont souffrait le quartier de Soula. Il a également exprimé son indignation face aux multiples dégradations qui ont retardé le projet et ont alourdi sa facture. Ce sont plus de 180 000 euros qui ont été investis dans cette réalisation, un financement supporté par la commune, le conseil général et l'État.
Dans cette maison de quartier, la Mission locale tiendra une deuxième permanence (après celle du bourg). Un Pij (point information jeunesse) verra le jour en septembre. Toutes les associations visant la cohésion sociale sont les bienvenues : sport, loisirs, information ou formations. Elles sont invitées à s'approprier ce lieu et à participer à son aménagement qui peut évoluer en fonction des besoins. En effet, l'agencement est modulable, grâce à la présence de grands panneaux en bois capables de pivoter pour ouvrir ou fermer des espaces latéraux. Cultimathèque, Entrepotes, Gym'plaisir, Scrab'attitude, Tennis-club de Macouria et bien d'autres ont d'ores et déjà exprimé leur intention d'utiliser cet espace.
C'est aussi le cas du Dynamo de Soula, une association sportive, dont le président Jacques Caroupana est soulagé de pouvoir enfin accueillir les enfants et leurs parents dans un lieu dédié, hors de son domicile. Élin Guicheron, président de l'Asias (Association de solidarité inter-générationnelle des actifs de Soula), se félicite également de ce lieu dans lequel se tiendront des cours de soutien, des sessions de prévention sida ainsi que du planning familial. Il pourra aussi recenser plus précisément les jeunes sans travail, en collaboration avec la Mission locale. Comme l'a rappelé Gilles Adelson : « Macouria est ville multipolaire » . D'autres maisons de quartier devraient voir le jour, à Frangipaniers et à Sainte-Agathe notamment.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire