Soeur Jeanne passe la main

La scène se déroule en 2010, dans le bureau d'Alain Tien-Liong au conseil général. Lui, l'enfant de la Crique, à Cayenne, devenu président du Département, a une proposition à faire à soeur Jeanne, la fondatrice de l'Association Saint-Martin de Porrès (Amapo) : donner son nom au collège II de Rémire-Montjoly. « Elle m'a répondu : Je suis au regret de décliner votre offre, parce que tout ce que je fais sur Terre, Dieu me le rendra » , se souvient le président.
Cette anecdote,...

France-Guyane 506 mots - 29.12.2014
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir