France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Record d’affluence à la rando Téléthon

Lundi 9 Décembre 2019 - 03h10
Record d’affluence à la rando Téléthon
Il est 3 heures, samedi, les 124 cyclistes s’apprêtent à démarrer devant la mairie de Saint-Laurent. - pyc

Samedi matin, 124 cyclistes ont effectué le trajet entre Saint-Laurent du Maroni et Cayenne, organisé pour la douzième année par EDF. Leur participation a rapporté près de 10 000 euros en faveur de la recherche contre les myopathies. FA Guyane était dans le peloton.

Depuis le temps qu’elle nous trottait dans un coin de la tête cette randonnée du Téléthon. Souvenirs d’une première rando effectuée en 1994, au cœur de la nuit dans la vallée du Rhône, sur plus modestement trente kilomètres. Souvenirs d’un Cayenne - Saint-Laurent effectué en juin à vélo, confortablement installé dans la roue de Florian Renet, un prof de sport de Saint-Laurent, qui se préparait pour le triple Ironman de Lehnsann (Allemagne, abandon sur blessure après 300 km de vélo). Et puis, dans le petit monde du vélo, on en parle souvent puisque cela fait douze ans qu’Elie Bureau, agent EDF à la centrale de Dégrad-des-Cannes, organise infatigablement cette balade d’un genre inédit, aidé de ses collègues de Rémire-Montjoly et de Lucien Léo, du service communication de l’électricien public.

Une arrivée groupée après 260 km

Cette fois-ci, samedi à 3 heures, nous sommes sur la ligne de départ devant la mairie de Saint-Laurent du Maroni. Gilet jaune sur le dos, frontale sur la tête pour certains, les cyclistes s’élancent direction Mana. À un train de sénateur, sans qu’il faille nécessairement y voir un hommage à l’ancien maire, Georges Patient. Dans la nuit noire, seulement éclairée par les étoiles, passée l’excitation du départ, le silence se fait. Il faudra attendre les premiers faux-plats, après les rizières, pour que les plus en jambes mettent un coup d’accélérateur. Ils sont vite rappelés à l’ordre par Carl dit Joseph, amuseur du peloton et régulateur de vitesse qui réussira l'exploit de faire arriver groupé, après 260 km, des cadors du peloton cycliste, des septuagénaires des Tontons et taties flingueurs, une jeune cycliste de 17 ans, le président de la Collectivité territoriale Rodolphe Alexandre, habitué des sorties dominicales à vélo, et le directeur d’EDF Michel Durand, qui ne comptait que 50 km d’entraînement cette année.

En cela, il aura bien été aidé par le nouveau parcours, par Mana plutôt que Saut-Sabbat, par la dizaine de bénévoles aux petits soins, à chaque ravitaillement (Organabo, Iracoubo, Kourou, Macouria), les Sinnamariens qui ont fourni le repas à 11 heures, les agents de la Deal qui, toute la journée, ont régulé la circulation, et les encouragements des enfants le long de la route et des automobilistes, courtois à 99 %. À l’arrivée, sur le coup de 18 heures, EDF, qui avait fourni les cuissards, les maillots, l’hôtel, le transport des vélos et le ravitaillement aux cyclistes, pouvait remettre à l’Association françaises des myopathies (AFM) un chèque de 9 680 euros. Objectif : plus de 10 000 l’an prochain !

Pierre-Yves CARLIER

 
 
50 000 euros attendus pour le Téléthon

Cette nouvelle édition du Téléthon en Guyane a rencontré un vif succès avec pas moins de 89 animations organisées sur l'ensemble du territoire. La rando cycliste EDF entre SaintLaurent du Maroni et Cayenne a été le temps fort de ce week-end avec un chèque de 9 680 euros remis à l'AFM (lire ci-dessus). 65 écoles de la Guyane participent également à l'effort de générosité. Elles organisent ou participent à des activités dont les bénéfices sont reversés au Téléthon. Parmi les quelques beaux rendez-vous du week-end, il y avait également les marchés de Noël de Saint-Georges et de Sinnamary ou encore le Tango argentin à l'Hyper U de Cayenne. Les détenus du centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly se mobilisent eux aussi.

Pendant trois jours, ils ont participé à des activités sportives là aussi en vue de récolter des fonds pour le Téléthon. Les sportifs enfin ont joué le jeu, avec par exemple les judokas au dojo de Suzini qui ont disputé de beaux combats au profit du Téléthon hier matin. Mattechart Glovert, la coordinatrice du Téléthon en Guyane attend jusqu'à 50 000 euros de dons cette année. Des dons qui peuvent être remis jusqu'au 31 décembre.
 
 

 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire
1 commentaire