Ne Plus Jeter veut s'appuyer sur les financeurs publics

CAYENNE. Contrairement à ce que nous avons publié dans notre édition de ce week-end, l'association Ne Plus Jeter ne souhaite pas faire appel au mécénat pour combler le déficit affiché. « Nos comptes ne sont pas dans le flou, précise par ailleurs Margaux Bernard, présidente de l'association. Il nous manque 15 000 euros pour finir l'année. » Et la jeune femme compte sur le soutien des financeurs publics pour combler ce déficit qu'elle attribue à une erreur comptable. « Nous ne...

France-Guyane 201 mots - 16.06.2014
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir