France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Michel Calumey, une vie au service de la jeunesse guyanaise et de la musique

A.G. Dimanche 24 Mai 2020 - 11h37
Michel Calumey, une vie au service de la jeunesse guyanaise et de la musique
Michel Calumey est décédé samedi matin, à l'âge de 61 ans. - DR

Le monde de l’éducation est en deuil après la disparition de Michel Calumey, enseignant très engagé notamment auprès des jeunes en situation de handicap. Féru de musique, il était membre de la fanfare Andante et accompagnait des chorales.

Michel Calumey s’est éteint hier matin des suites d’une longue maladie, à l’âge de 61 ans. Enseignant depuis plus de quarante ans en Guyane, il avait reçu les Palmes académiques en juillet 2015.

Le monde de l’éducation est en deuil, déplore Alain Ayong Le Kama dans un hommage. « Premier conseiller pédagogique AIS [Adaptation, intégration scolaires, ndlr] exerçant en Guyane pour la scolarisation des élèves en grande difficulté et en situation de handicap, Michel Calumey a pris part à l’essor de l’académie dès les années 1980. Participant à l’ouverture des premiers stages mis en place à l’Institut universitaire de formation des maîtres en 2002, son action professionnelle s’était notamment portée sur la formation des enseignants spécialisés. L’académie lui doit un taux de couverture en enseignants formés, équivalent aux données nationales. Après avoir exercé à la Maison départementale des personnes handicapées, Michel Calumey avait rejoint l’IUFM, devenu Ecole supérieure du professorat et de l’éducation et actuel Institut national supérieur du professorat et de l’éducation, en tant que formateur pour la certification des enseignants spécialisés. »

Le sénateur Antoine Karam garde en mémoire le souvenir d’un homme engagé : « Cet enseignant a formé des générations de jeunes Guyanais et notamment au sein de l’Université de Guyane où j’ai pu le croiser régulièrement. Fin pédagogue, Michel Calumey s’était engagé corps et âmes auprès des élèves en situation de handicap et en grande difficulté. »

Le président de la Collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, a rendu hommage « à son parcours d’enseignant, qui le mena jusqu’à dispenser des cours à l’université » : « Nombreux sont les jeunes de notre territoire qui ont construit leur savoir à son écoute et à son contact. »

Michel Calumey était aussi un passionné de musique. En dehors des salles de classe, il était engagé dans différentes chorales et fut membre de la fanfare Andante. Il fut d’ailleurs honoré en 2018 par la CTG lors de la deuxième édition des Dòkò Kiltir, en tant qu’homme ayant marqué de son empreinte le patrimoine culturel guyanais.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une