• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Vie locale

Marché de Saint-Laurent: chaque agriculteur ne pourra être là qu'une fois par semaine

Samuel Zralos Vendredi 12 Février 2021 - 14h22
Marché de Saint-Laurent: chaque agriculteur ne pourra être là qu'une fois par semaine
Le marché de Saint-Laurent, vendredi 12 février. - Samuel Zralos

A partir du premier mars, les exposants en règle avec la mairie de Saint-Laurent du Maroni n'auront un emplacement qu'une fois par semaine, au lieu de deux aujourd'hui.


La mairie de Saint-Laurent du Maroni a annoncé que dès le 1er mars les agriculteurs ne pourront s'installer qu'une fois par semaine à leur emplacement du marché - qui se tient les mardi, mercredi, vendredi et samedi -, pour « être en accord avec les précautions sanitaires », comme l'explique Manuel Jean-Baptiste, 3e adjoint.

La commune a programmé un roulement de 80 agriculteurs par jour et affime qu'elle ne laissera aucun exposant « sur le carreau ». Mais ceux-ci doivent être à jour de leurs cotisations, puis sont répartis par ordre de priorité en fonction de leur ancienneté sur le marché.

Sur le marché ce matin, plusieurs maraîchers affirment ne pas être au courant des nouvelles règles et ne pas avoir reçu de courrier à ce sujet. Une affirmation contestée par Manuel Jean-Baptiste, qui explique que « les personnes concernées ont reçu un courier avec accusé de réception » et que le placier du marché les en a normalement informés de vive voix.
« Il faut un marché plus grand »

« Depuis la réouverture du marché, c'est un peu le bordel », s'agace un agriculteur, qui tient son stand aux côtés de sa mère. « Quand je vais me renseigner à la mairie ils n'ont rien à dire, nous ferment la porte au nez, alors je ne peux rien faire », accuse le jeune homme, qui aimerait « que la mairie réouvre le marché comme avant, qu'ils mettent des barrières comme à Cayenne, c'est pas compliqué ».

« Nous avons toujours favorisé le dialogue avec les jeunes agriculteurs de Javouhey », qui ont exprimé leur incompréhension par rapport à l'organisation du marché, juge le 3e adjoint de la commune, qui rappellent qu'ils ne se sont pas présentés à une réunion en mairie fin janvier. Manuel Jean-Baptiste en profite pour confirmer que, contrairement à ce que prétend une rumeur récente, le marché de Saint-Laurent ne va pas fermer le 1er mars.

Entre incompréhensions et précautions sanitaires, le fond du problème reste toutefois la taille du marché de Saint-Laurent, qui ne permet pas à tous les agriculteurs - la mairie en reconnaît 220 - d'exposer leurs produits simultanément tout en respectant les consignes officielles. Surtout si on ajoute au nombre les exposants informels, installés entre les stands ou sur les marches de la halle. « Il n'y va pas assez de place, il faut un marché plus grand », résume un poissonnier du marché.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
A la une
Société

Grémési Kiko !

par Xavier-Paul Le Pelletier / Photos : Archives France-Guyane, Eugene Epailly, Kathryn Vulpillat / Pierre Rossovich - Samedi 10 Avril 2021

    Gauthier Horth : « Kiko voulait faire revivre l’esprit de Vitalo » Vous avez beaucoup...

Vidéos

Voir toutes les vidéos