• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
ROUTES

Les véhicules de nouveau autorisés à circuler sur la RN1 entre Cayenne et Saint-Laurent-du-Maroni

S.R. Samedi 1 Mai 2021 - 10h39
Les véhicules de nouveau autorisés à circuler sur la RN1 entre Cayenne et Saint-Laurent-du-Maroni
La prudence est toutefois de mise, puisque les ouvriers sont encore sur place. - D.R.

 Le point kilométrique 166 de la route nationale 1, dont la chaussée avait été endommagée suite aux inondations en milieu de semaine, est de nouveau ouvert à la circulation.

 Les travaux s'accélèrent. En raison des fortes pluies de la semaine dernière, la route nationale 1 avait été coupée après le débordement de la crique Moucaya à hauteur du point kilométrique 166. Juste avant le village amérindien de Bellevue dans le sens Cayenne/Saint-Laurent-du-Maroni, un fossé s'était creusé dans la nuit de mercredi à jeudi suite à l'affaissement de la chaussée. Des travaux de réfection de la chaussée ont été engagés dans la foulée, et la route est désormais rouverte.

La chaussée s'était effondrée à plusieurs endroits sur la RN1 suite aux fortes pluies. - D.R.


Un centre opérationnel zonal (COZ) mis sur pied sous l'autorité du préfet a été chargé dès jeudi de recueillir et d'analyser l'ensemble des données, puis de mettre en place des travaux d'urgence pour rétablir rapidement la circulation. Deux points kilométriques (PK 201 et 161) avaient également été affectés par des débordements de canaux le long de la RN1 après Iracoubo, sans toutefois entraîner la coupure totale de la circulation à ces niveaux (un alternat de passage avait été mis en place).

Une enveloppe de 150 000 euros, allouée aux entreprises en charge des travaux de réfection, était dès lors mise sur la table, comme annoncé par le préfet de Guyane Thierry Queffelec, pour la réhabilitation du PK166 puis des autres points kilométriques où la chaussée s'était affaissée.

Afin d'éviter une ruée dans les stations essence de la sous-préfecture - Saint-Laurent-du-Maroni étant isolée, les approvisionnements en essence sont uniquement possibles par barge - la préfecture a également annoncé le rationnement des ravitaillements en gasoil et Sans Plomb.  

Jeudi, le COZ a estimé à trois semaines le délai nécessaire pour les travaux engagés avant la reprise totale de la circulation.



Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

dny973 02.05.2021

Mais j'y pense : 150 000€ pour refaire une moitié de route et 300 000€ pour reboucher les cratères des rues de Cayenne. Décidément, ça rapporte bien. Du coup, je réfléchis à une reconversion

Répondre Signaler au modérateur
philsa973 02.05.2021
Un bienfait pour tous...

Tant mieux l'ouest guyanais n'est plus isolé. Mais...
Zut les mules et leurs donneurs d'ordre n'auront de nouveau plus aucune difficulté à se rendre à l'aéroport...

Répondre Signaler au modérateur
zene973 02.05.2021

Bravo à tous ceux qui ont contribué à ce beau résultat.

Répondre Signaler au modérateur
zene973 02.05.2021

Bravo à tous ceux qui ont contribué à ce beau résultat.

Répondre Signaler au modérateur
Mahury 02.05.2021
Chapeau

La rapidité de cette réparation est remarquable. Chapeau pour les équipes ! Dans les pays voisins de la Guyane il faudrait sans doute des mois pour régler une telle situation?

Répondre Signaler au modérateur
dny973 02.05.2021

Moins de 48h pour refaire entièrement la route ??? et 150 000€ dans la poche. Et ben dis donc. Soit c'est du travail bâclé mais bien comme il faut .... soit on nous prend vraiment pour des cons en nous faisant croire que pour rebouchés les trous (cratères) il faut attendre plusieurs mois .. soit on nous prend pour des imbéciles lorsqu'on "répare a la va vite" des trous et des routes pour que 2 semaines plus tard, ce soit pire. En tout cas, 48h pour refaire la route, je n'y crois pas. Par contre, 150 000€ en moins de 48h, ah ouais !!! les entreprises ont tout compris.

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 02.05.2021

Il n'y a que la moitié de la route qui s'est écroulée, donc stabiliser en 48 heures la partie restante et faire passer les véhicules en alternat n'est pas une prouesse folle. Concernant les 150 000 Euros, il faudrait analyser à quoi ça peut bien correspondre, certainement pas à la reprise totale de la route sur les deux voies et les accotements. Peut-être aux travaux de remblai et de stabilisation. Travaux qui sont du ressort de la DEAL, puisque nous sommes sur une route nationale. Travaux sous-traités pour un montant de 150 000 Euros ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
9 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire