France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

La fondation Drug Free World s’implante en Guyane

Mardi 10 Septembre 2019 - 03h05
La fondation Drug Free World s’implante en Guyane
La fondation » Drug Free World » s’implante en Guyane - EE

Alizé Utteryn et le Dr Tokie Laotan Brown ont mené tambour battant leur séjour en Guyane. Elles ont battu le pavé, tapé aux portes, ouvert les bureaux… Leur but : convaincre du bien-fondé de l’enracinement de la fondation Un Monde sans drogue, implantée aux USA. C’est désormais chose faite !

C’est au siège de son association qu’Alizé Utteryn avait convié ses invités mardi dernier. Occasion choisie pour dessiner le contour de cette fondation et les objectifs à atteindre en Guyane. Le duo Alizé-Tokie se fait fort de porter assistance aux familles concernées par les désordres créés par le trafic de drogue ou sa consommation. Le relais local sera confié et placé sous la responsabilité de David Veldwachter.

Les objectifs déclinés

La fondation affiche plusieurs buts : « Il s’agit de réduire le taux de toxicomanie chez les jeunes, prévenir l’échec des comportements suite à l’abus de substances toxiques, nommer un coordinateur local dans le but de travailler avec tous les services officiellement impliqués dans la lutte de ce fléau sociétal », souligne Alizé Utteryn. Si peu d’associations impliquées dans le domaine ont répondu présentes mardi, il faut cependant noter la présence en force des élus de la CTG, parmi lesquels Audrey Marie, chargée de la petite enfance et Hélène Sirder, convaincue de tout et surtout par sa région.

Le maire fan d’Alizé

Le maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth a tenu à manifester son « inconditionnelle fanatisme pour les actions » de la guyanaise Alizé, installée à New-York. Me Patrick Lingibé y a apporté la caution juridique incontournable.

Enfin, Alizé a fait part de son souhait d’obtenir l’adhésion et le soutien de toutes les forces vives et intelligences locales convaincues que notre région ne peut progresser dans un climat où l’illicite, la consommation clandestine ou pas, le commerce de la drogue sont devenus une activité économique informelle qui hypothèque le futur de la société-héritage de nos pionniers.

Eugène éPAILLY

La fondation » Drug Free World » s’implante en Guyane - EE

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

GILLES BERNARD 15.09.2019

Il devenait urgent d'installer une secte de plus en Guyane. C'est à leur présence dans ce genre de manifestation qu'on comprend le niveau d'inculture de nos élus. Et à voir leurs mines ravies, on se dit que, vraiment, on est pas riches ! Chères dames patronnesses, il va vous en falloir des génuflexions, le dimanche matin, pour vous faire pardonner ! Voici donc les scientologistes en place pour sucer les subventions destinées à de vraies actions sociales que le département va se faire un plaisir de leur offrir. Pauvre Guyane. Il ne nous manque que les raéliens...

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 12.09.2019

Ça montre la qualité du journalisme de FG...mais bon, il y a tellement de paroisses ici qu'une secte en plus, ça change quoi au final ?

Répondre Signaler au modérateur
Ricardo 11.09.2019
Attention secte

Sous marin de Église de scientologie. En France classé secte

Répondre Signaler au modérateur
m&ms 10.09.2019
Stupéfiant

Les scientologistes mettent le cap sur la Guyane...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une
2 commentaires