• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Saint-Laurent du Maroni

Eurofins s'est installé à Saint-Laurent du Maroni

Samuel Zralos Jeudi 22 Octobre 2020 - 19h11
Eurofins s'est installé à Saint-Laurent du Maroni
Le laboratoire Eurofins de Saint-Laurent du Maroni. - Samuel Zralos

L'ex-laboratoire Bio Maroni, à Saint-Laurent du Maroni, est devenu partie du groupe Eurofins, qui gère déjà sur le territoire quatre laboratoires à Cayenne.

Même lieu, même fonctionnement, mais plus la même enseigne. Le laboratoire d'analyses médicales situé près de la sous-préfecture de Saint-Laurent du Maroni - l'un des deux de la ville - s'appelle désormais Eurofins Labazur Guyane Saint Laurent du Maroni.

Autrefois entièrement indépendant et après une période d'entre-deux, le laboratoire a en effet intégré le groupe Eurofins, qui possède 210 officines d'analyse sur le territoire français, dont quatre à Cayenne.

Suite à ce changement, certaines activités ont été « mutualisées » avec les sites de la capitale guyanaise, explique le docteur Jean-François Javourez, qui dirige le labo de Saint-Laurent depuis plusieurs années.

« Il y a des échanges d’analyses [et] des examens qui sont réalisés à Cayenne », détaille-t-il, avant de préciser qu'il y a aussi des analyses réalisées dans l'Ouest, «tout ce qui est urgent ; un gros panel de chimie, d’hématologie et de coagulation sanguine ».

Le médecin assure que pour les patients, le nouveau nom du laboratoire « ne change pas grand chose » et que ses équipes et lui essaient de mettre en œuvre des examens au « résultat rapide et de bonne qualité, ».
Tests Covid disponibles

Depuis mardi, Eurofins a également pris la relève du laboratoire Biosoleil pour administrer des tests covid-19 sans ordonnance. Alors que l'entreprise ne pouvait pas les assurer auparavant, « maintenant que l’épidémie a baissé, on est en mesure de les proposer sur Saint-Laurent », rappelle Jean-François Javourez.

Il faut dire qu'en un peu plus de deux jours, le nombre de tests administrés se compte sur les doigts d'une main, s'amuse le docteur. « Mais on est prêts pour la deuxième vague, c'est l'important ».

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire
5 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos