France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Des vacances solidaires ouvertes à tous

Vendredi 2 Août 2019 - 03h00
Des vacances solidaires ouvertes à tous
Jean Marc Aimable « C’est une activité autour de la natation en collaboration avec la CTG et le DSU de Rémire-Montjoly qui fait de l’accueil de mineurs de 6 à 12 ans pour les initier à la natation, en tous cas pour ceux qui ne savent pas nager, c’est une approche pour les intégrer par la suite dans des dispositifs extra-scolaires dans le domaine de la natation. Les initiés quant à eux profitent d’une baignade agréable dans l’amusement. Nous encadrons ce matin pour cette activité 47 enfants ». - hespels

Vendredi dernier, les jeunes du DSU de Rémire-Montjoly ont profité des activités aquatiques Top-Vakans pratiquées sur le plateau sportif de Suzini avec notamment l’association Ma Guyane Nage. Ce sont 47 enfants de 6 à 12 ans qui de 10h à 16h, encadrés par des moniteurs ont profité de la piscine et des terrains de sport. Les enfants étaient encadrés par les Frères de la Krik. Ce projet comprend aussi des ateliers itinérants permettant d’atteindre tous les territoires en déficit d’offres culturelles et artistiques. Toutes les structures associatives de la jeunesse, de l’aide sociale à l’enfance et des seniors ont été invitées à participer à ces activités: cinéma, danse, écriture, peinture, littérature, musique, tourisme et sport, visites guidées de musées, jeux. Une douzaine de communes ont répondu favorablement. Coût de l’opération 150 000€. Texte et photos : Serge RAVIN

Christiane et Marie-Line «Nous venons tous les matins de 8h à 9h depuis le début. Nous sommes une vingtaine de personnes et nous avons 3 moniteurs qui nous font faire des exercices. Nous avons demandé à la collectivité si elle pouvait prolonger ce dispositif car nous sommes toutes très satisfaites » - hespels
Dev « j’ai 7 ans. C’est la première fois que je viens dans cette piscine. J’ai appris à nager à Mégaquarius. Je m’amuse bien avec mes camarades du centre aéré » - hespels
Tania « J’ai 12 ans. Je ne connaissais pas ma Guyane nage. C’est bien, on s’amuse. j’ai appris à nager avec mon père quand j’avais 4 ans. Depuis ce matin je suis dans l’eau et je m’amuse avec mes amis. j’aimerais bien revenir » - hespels
Jeyhanne « J’ai 7 ans 1/2 . j’ai appris à nager avec mes parents. On s’amuse bien depuis ce matin dans la piscine". - hespels
Rolande Chalcot-Lefay « La piscine fonctionne depuis plusieurs semaines et les autres activités organisées par la CTG dans le cadre du Top VaKans ont commencé depuis le 9 juillet. Aujourd’hui c’est l’activité mise en place avec le DSU de Rémire-Montjoly qui se déroule sur l’espace sportif de Suzini pour les centres aérés et les associations et il y a beaucoup d’enfants dans l’eau. On est dans un but de cohésion sociale qui permet à des enfants de profiter de ces plaisirs. Mais il y a aussi les seniors qui le matin très tôt viennent pratiquer la natation. Ces équipements sont très utilisés et nous avons une forte demande de la population ». - hespels
Iliane «  j’ai 7 ans. Je nage depuis l’âge de 3 ans. C’est mon père qui m’a appris à nager. Il est militaire et fait de la natation. Je suis à l’école Moulin à vent. Je passe en CE1 l’année prochaine". - hespels
Hors du bassin les enfants continuaient à profiter de la fraîcheur en se faisant copieusement arroser par un jet d’eau manipulé par un moniteur. - hespels

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Guyane

Des vacances solidaires ouvertes à tous

Vendredi 02 août 2019

Guyane

La plage de Montabo en fête

Mercredi 31 juillet 2019

A la une