• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
VIE LOCALE

Des fuites d’eau à l’école primaire Stéphan Phinera-Horth

S.R. Lundi 26 Avril 2021 - 15h36
Des fuites d’eau à l’école primaire Stéphan Phinera-Horth
Des panneaux, retirés depuis, présentaient ce matin les motifs de mécontentement des enseignants. - D.R.

 Des enseignants déplorent les infiltrations d’eau dans les plafonds de l’école, contraignant les élèves d’une classe à faire cours… sous le préau de la salle de récréation.

 “L’école prend l’eau !” Inscrit sur un bout de carton à l’entrée de l’école primaire Stéphan Phinera-Horth ce matin, ce message directement adressé aux services de la mairie a de quoi inquiéter. Depuis près d’une semaine, les fortes pluies ont un impact direct sur la continuité de l'enseignement au sein de la classe des élèves de CP. Le plafond préfabriqué ne fait plus le poids, l'eau traverse, et les enseignants ont dû trouver une alternative pour maintenir les cours.

Les plus jeunes élèves de l’établissement cayennais écoutent leur maîtresse sur des bancs agencés maladroitement derrière le portail de l’école, sous un préau, et surtout en plein air… “Ils sont en plein courant d’air” dénonce Alexandra Debunne, représentante du syndicat UNSA dans l’établissement. “Les maîtresses ont quitté la classe depuis lundi dernier puisque les infiltrations d’eau étaient catastrophiques. Les services de la mairie nous ont dit ce matin qu’ils viendraient mercredi ou jeudi. Mais s’il pleut très fort, ils ne pourront pas faire les travaux…” s’inquiète l’enseignante.

Le parquet de la salle de classe, imbibé d'eau en raison des fuites du toit. - D.R.

"On fera valoir notre droit de retrait"
 
Depuis près d'une semaine, les écoliers virevoltent entre la cantine et la “salle de convivialité de l’école”. Des solutions de repli qui ne correspondent toutefois pas aux désidératas des maîtres et maîtresses. D’autant qu’ici aussi les enseignants estiment que les moyens ne sont pas assurés pour garantir le respect du protocole sanitaire en vigueur.

“Les 350 enfants de l’école utilisent les mêmes rouleaux de papiers toilettes alors qu’il en faudrait au moins quatre” poursuit la représentante syndicale, avant d’annoncer “si la situation perdure on fera valoir notre droit de retrait”. La direction de l’établissement nous précisait ce matin que la mairie n’avait pas annoncé de date pour les travaux. Et difficile de dire si des seaux suffiront pour contenir le problème d’infiltration...

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
9 commentaires
1 commentaire
7 commentaires
A la une
9 commentaires