France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Saint-Laurent du Maroni

Des bornes fontaine installées rue Jean-de-La-Fontaine

Mardi 09 avril 2019
Des bornes fontaine installées rue Jean-de-La-Fontaine
bornes fontaine - Christine Julien

Des bornes fontaine à carte délivrant de l’eau potable, moyennant paiement, seront installées à Amapa. Le secteur des Écoles 2 à Saint-Laurent pourrait également bénéficier d’un tel équipement.

à cet effet, le maire de Saint-laurent Sophie Charles a effectué jeudi une visite de terrain sur le lieu d’implantation des bornes rue De-La-Fontaine, dans le quartier des écoles, qui visait à étudier la faisabilité de l’implantation de bornes fontaines payantes sur les emplacements sélectionnés en concertation avec les habitants.

Deux bornes prévues par quartier

Il est prévu d’installer deux bornes par quartier dans un premier temps. Si ces bornes ne sont ni piratées ni dégradées, d’autres bornes seront installées afin de répondre au besoin en eau potable des habitants, au plus de leurs logements.

Une réunion se tiendra cette semaine entre les représentants des habitants, la mairie et la Guyanaise des eaux (SGDE) afin d’étudier le calendrier et les modalités des travaux.

Cette décision fait suite à l’opération de coupures de branchements sauvages d’eau et d’électricité menée conjointement à la fin du mois de février par la ville de Saint-Laurent, l’État, EDF et la SGDE dans ce quartier informel.

Lors d’une réunion avec les habitants de ces quartiers sur la problématique des branchements illégaux, le maire et le sous-préfet avaient rappelé que la sécurité des habitants, en particulier des enfants, était en jeu. « Ces branchements illégaux sont assimilables à du vol et profitent à des personnes peu scrupuleuses qui font du profit sur la revente illégale d’eau et d’électricité », avaient souligné les autorités. Et d’insister sur le fait que les solutions apportées ne sont que provisoires dans la mesure où les habitations concernées sont illégales. Elles sont mises en place dans l’attente du déploiement de solutions légales plus pérennes telles que les lotissements d’autoconstruction encadrée.

B. D.

bornes fontaine - Christine Julien
rzerez - rzeze

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire