• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Chak kochon gen yé sanmdi…

P.R. Lundi 24 Décembre 2018 - 03h10
Chak kochon gen yé sanmdi…
La bête s’est vigoureusement débattue mais n’a pu échapper à son sort… Elle remplira les assiettes de la famille cette année. Lors de l’abattage, le savoir-faire à son importance afin de faire souffrir le porc le moins possible. - Pierre Rossovich

Tuer un cochon pour Noël relève de la tradition en Guyane. Une coutume vécue en famille pour préparer le Réveillon.

COCHON 4 - Pierre Rossovich
La bête s’est vigoureusement débattue mais n’a pu échapper à son sort… Elle remplira les assiettes de la famille cette année. Lors de l’abattage, le savoir-faire à son importance afin de faire souffrir le porc le moins possible. - Pierre Rossovich
COCHON 3 - Pierre Rossovich
Une fois échaudé, gratté et brossé, le cochon est ouvert en deux et détaillé. Ses intestins, foie et boyaux sont retirés. Une étape qui se révèle délicate : les parties génitales, par exemple, contiennent des glandes qui, si elles sont sectionnées, rendraient la viande amère. Idem pour la bile, au niveau du foie. Chaque partie du corps du cochon est ainsi savamment découpée suivant une parfaite chronologie. Une fois le cochon détaillé, la viande est partagée entre les amis et la famille. - Pierre Rossovich

Un abattage réglementé

La réglementation française prévoit que les animaux doivent être abattus dans un abattoir. Toutefois, l’abattage des porcs au sein de la ferme où ils ont été élevés est possible pour leur consommation dans un cadre familial. Cet abattage ne doit être pratiqué que par des personnes expérimentées et disposant de matériel adapté. L’éviscération doit être réalisée rapidement après la saignée (maximum 45 minutes) et toute constatation anormale doit être signalée à un vétérinaire. Une pratique inscrite à l’Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France depuis 2012.

Source : Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt en Guyane.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
3 commentaires
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos