France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CAYENNE

Avenue d'Estrées : désaccords sur toute la ligne

Pierre-Yves CARLIER Vendredi 23 août 2013
Avenue d'Estrées : désaccords sur toute la ligne
Les habitants de l'avenue d'Estrées souhaitent que la voie reste en double sens (HG)

Mardi soir, le maire a été désavoué dans son projet de mettre la ligne à sens unique, Orange a été critiqué dans sa gestion des plaques métalliques, et Marie-Laure Phinéra-Horth a affiché sa distance avec le chantier majeur du début de mandat de Rodolphe Alexandre.

MARCHE ARRIÈRE SUR LE SENS UNIQUE.
Mardi soir, le maire de Cayenne a provoqué une réunion avec les habitants de l'avenue d'Estrées. Il s'agissait de discuter de sa proposition, faite sur les antennes radio, de passer l'avenue d'Estrées en sens unique. Marie-Laure Phinéra-Horth voulait savoir dans quel sens ils voulaient que soit la rue. La vingtaine de riverains lui a majoritairement répondu qu'ils préféraient qu'elle reste à double sens. Ils ont reçu le soutien du directeur des services techniques Éric Théolade et les signes approbateurs du conseiller municipal Nestor Govindin. Les autres lui ont suggéré d'organiser la circulation du centre de Cayenne vers l'extérieur. « On va respecter la démocratie, on va retravailler. L'objectif, c'est le plan de circulation » , a-telle conclu, sans se départir de son sourire.
LE TÉLÉPHONE FAIT TOUJOURS DU BRUIT.
Les habitants n'ont pas manqué l'occasion de se plaindre auprès du maire des fameuses plaques métalliques posées par France-Télécom sur la chaussée pour accéder au réseau téléphonique. Depuis deux ans, les riverains les entendent claquer à chaque fois qu'une voiture passe dessus. Le 23 juillet, un communiqué assurait qu'elles seraient fixées le 29. Mais seules huit sur les douze l'ont été. Le téléphone continue de casser les oreilles des riverains. Nous ne sommes pas parvenus à savoir, auprès de l'entreprise, quand le chantier sera terminé.
PHINÉRA-HORTH PREND SES DISTANCES AVEC ALEXANDRE.
La rénovation de l'avenue d'Estrées devait illustrer le volontarisme de Rodolphe Alexandre, quand il a été élu maire de Cayenne en 2008 (avant de laisser sa place à Marie-Laure Phinéra-Horth en 2010).
Aujourd'hui, les riverains sont déçus du résultat : pavés bruyants, absence de piste cyclable, trottoirs XXL, circulation bloquée quand les bus se croisent. À quoi s'ajoute le choix maintes fois critiqué de confier le pilotage du chantier à un bailleur social, la Siguy. Pour toute réponse aux récriminations des riverains, et en référence au coût du chantier, Marie-Laure Phinéra-Horth s'est contentée d'un cinglant « quatre millions d'euros. On est d'accord » .

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire