• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SINNAMARY

Assauts d'amabilité et assauts électoraux

Pierre-Yves CARLIER Lundi 16 décembre 2013
Assauts d'amabilité et assauts électoraux
Futurs adversaires aux élections, le conseiller Jocelyn Niama (au premier plan) et le maire Jean-Claude Madeleine ont exposé leurs différends mais sont restés courtois, lors du conseil municipal (PYC)

Samedi matin, le maire Jean-Claude Madeleine et son futur adversaire Jocelyn Niama ont affiché leurs divergences dans une ambiance décontractée, lors du conseil municipal.

Les tapes dans le dos, les sourires, les compliments n'empêchent pas d'exprimer ses désaccords. Samedi matin, lors du conseil municipal de Sinnamary, le conseiller d'opposition Jocelyn Niama a multiplié les questions au maire Jean-Claude Madeleine. En cela, l'approche des élections municipales n'a rien changé à son attitude. L'ambiance est restée courtoise et les deux hommes ont échangé quelques tapes dans le dos et sourires en fin de séance.
Le premier sujet de désaccord a été la transformation du dojo en salle des fêtes. Jocelyn Niama, qui devrait figurer sur la liste d'Émilie Ventura (PSG), a regretté que l'équipe municipale « sorte ce projet de court terme à trois mois de la fin de la mandature » . Pour lui, le dossier est monté dans l'urgence : « C'est un beau projet, mais il faudrait avoir des pistes sur les organismes qui pourraient apporter des subventions. »
Le maire a voulu mettre les choses au point : « Cette histoire de trois mois ne m'intéresse pas du tout. Nous continuerons de travailler. » Plus tard, pendant le vote des subventions aux associations, il a plaidé pour sa réélection : « Il reste du travail à faire. C'est pourquoi je demande un autre mandat. »
Il a aussi justifié le gel des subventions aux associations par des considérations électorales. S'adressant à Jocelyn Niama, qu'il a cité en exemple pour ses questions : « Il est difficile d'augmenter les subventions en période électorale : vous vous présenterez contre moi et vous m'attaqueriez. C'est pourquoi elles restent au niveau de l'année n-1. » Les associations sont prévenues.
Le dojo transformé en salle des fêtes
Promesse électorale ou nouveau chantier ? Samedi matin, les élus ont approuvé la réhabilitation du dojo en salle des fêtes. Le bâtiment, situé au lotissement Palikur, est vétuste. Son architecture, son humidité, la présence de nuisibles, son inaccessibilité aux handicapés empêchent d'accueillir le public régulièrement. Les élus ont approuvé le lancement de l'opération pour un peu plus de 700 000 euros. Reste à trouver les financements et à lancer les travaux. Un nouveau dojo devrait aussi être construit. En attendant, les sportifs s'entraîneront au gymnase du collège.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
3 commentaires
A la une