France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
Elections municipales 2014

À MATOURY, c'est chacun dans son coin

Pierre-Yves CARLIER Mardi 19 novembre 2013
À MATOURY, c'est chacun dans son coin

Le maire Jean-Pierre Théodore Roumillac veut décrocher un cinquième mandat. Le PSG (Gabriel Serville), Walwari (Joël Pied) et le MDES (Jean-Victor Castor et Marc Monthieux) auront leurs listes.

Jean-Pierre Théodore Roumillac, 61,78% des voix ; Jean-Victor Castor, 20,17% ; Gabriel Serville, 18,05%. Six ans plus tard à Matoury, on prend les mêmes et on recommence... ou presque. Les trois nommés auront chacun leur liste, en mars pour l'élection municipale. Une quatrième s'invitera dans la bataille : Joël Pied, élu avec Gabriel Serville en 2008, mènera sa propre liste cette fois-ci.
Quelques changements sont à prévoir. Le maire sortant a d'abord obtenu le soutien très officiel du président de Région Rodolphe Alexandre. Jusque-là, les deux hommes s'étaient surtout fait connaître pour leurs accrochages autour de la communauté d'agglomération du centre littoral et de sa présidence. « Ils ont appris à travailler ensemble [...] Rodolphe Alexandre ne fera rien pour gêner son élection » , explique un proche de Jean-Pierre Théodore Roumillac (Union des sociodémocrates). Ce dernier cherchera donc à décrocher un cinquième mandat consécutif. Il ferait ainsi mieux que son père Raoul, qui en a effectué quatre (1965-1989).
Gabriel Serville (PSG) et Joël Pied (Walwari) ne feront pas liste commune cette fois-ci. Le député de la première circonscription a déjà dit qu'il est « à 95% » sûr d'être tête de liste à Matoury. Un cadre du PSG glisse toutefois que « ce sont les cinq derniers pour-cent qui sont les plus difficiles » et que sa réunion politique de samedi, chez Polina, n'a pas rencontré le succès escompté. Quant à Joël Pied, il a lui aussi annoncé il y a dix jours, sur Guyane 1re, qu'il y a « de très fortes chances pour que (Walwari) présente une liste sur Matoury, que je mènerai probablement » .
Le MDES, pour sa part, reste très secret sur le nom de ses têtes de liste. En 2008, Jean-Victor Castor avait mené ses troupes. Cette fois-ci, le mouvement pourrait être tenté de mettre en avant Marc Monthieux, qui s'était distingué au conseil régional lors du vote d'une subvention de 300 000 euros au cabinet dentaire de la fille d'un des vice-présidents.
Gabriel Serville -
Joël Pied -
Jean-Victor Castor -
Jean-Pierre Roumillac -
Elections municipales 2014 - À MONTSINÉRY-TONNEGRANDE, Lecante, Porthos et Fernand se retrouvent
Patrick Lecante -
Christian Porthos -
Auguste Fernand -
À Montsinéry-Tonnégrande, certains candidats n'ont pas tardé avant de faire connaître leurs ambitions. Le maire sortant, Patrick Lecante, retrouvera sur sa route deux vieilles connaissances : son prédécesseur Auguste Fernand et le conseiller général Christian Porthos (PSG). Georges-Michel Phinéra-Horth, candidat sous la bannière UMP en 2008, n'a pas encore pris sa décision : « Dans une petite commune, on peut déposer une liste le jour même. J'attends de voir combien de personnes vont me solliciter. » Il se dit prêt à discuter avec les autres candidats : « Il faut qu'on voie ce que sont les programmes. »
Auguste Fernand y retourne pour « continuer ce que j'avais fait » pendant son précédent mandat, entre 2001 et 2008. Il estime que Patrick Lecante a « massacré » les projets qu'il avait lancés. Depuis plusieurs mois, les deux hommes s'affrontent aussi sur deux autres terrains : le bilan financier (d'un côté les dépenses enclenchées par Auguste Fernand et jugée illégales par le tribunal, de l'autre le rapport salé de la chambre régionale des comptes sur l'état des finances communales à la fin du mandat d'André Lecante dont le fils était l'adjoint) et les affaires judiciaires. Patrick Lecante vient de menacer son adversaire d'une nouvelle procédure dans l'affaire des agendas.
Quant au conseiller général Christian Porthos, après avoir reconnu des sympathies pour Nicolas Sarkozy quand il était président, il a rejoint le Parti socialiste guyanais (PSG) dont il défendra les couleurs.
Elections municipales 2014 - À MANA, une seconde liste en préparation
Le maire Georges Patient (notre photo) pourrait ne pas être seul, au moment de solliciter les suffrages des électeurs, en mars. Le créateur Michel Serrier (réalisateur notamment de documentaires sur les potières de la cité Javouhey et sur les joueurs de sanpula d'Awala-Yalimapo) travaille à la constitution d'une seconde liste. Lui-même ne figurera peut-être pas dessus : « Dans un premier temps, j'essaie d'encourager les gens à s'inscrire sur les listes électorales. »
Très marqué à gauche, il reproche au sénateur-maire de « faire une politique de droite alors qu'il est censé être de gauche » . Il critique par exemple la construction de la piscine : « Ce chantier, c'est cinq millions d'euros. À côté de ça, toute une partie de la population entre Javouhey et Charvein n'a ni l'eau courante, ni l'électricité. Il n'y a pas de transports en commun. Ils n'ont pas l'eau courante et on leur construit une piscine : on met la charrue avant les boeufs. »
Sa soeur, Marjolaine Serrier, avait été, elle, élue sur la liste de Georges Patient, en 2008. Selon son frère, elle ne se représentera pas avec le maire : « Elle est très déçue de la politique qui est menée. »
De son côté, Georges Patient n'aurait pas encore commencé à réunir ses troupes. Il devrait à nouveau fédérer assez largement, avec des membres de l'Ageg (le conseiller général Albéric Benth). Le PSG souhaite avoir trois places sur la liste.
Elections municipales 2014 - À OUANARY, Rozé seul
Après avoir hésité, le maire Éric Rozé (notre photo) sera à nouveau candidat au siège de premier magistrat d'Ouanary. Il devrait retrouver autour de lui une bonne partie de son équipe actuelle. Aucune liste concurrente n'est signalée. En cas de réélection, il effectuera son troisième mandat.
Elections municipales 2014 - À MARIPASOULA, des frondeurs contre Balla
D'avoir trop été absent de la commune et d'avoir trop longtemps laissé le doute sur sa candidature, Tobie Balla a aiguisé les appétits de ses adjoints. Charles Anelli, troisième sur sa liste en 2008, veut mener sa propre liste. Son frère Serge est aussi en campagne. Lors du précédent scrutin, il avait récolté 37,22% des voix.
Le troisième candidat, Lama Topo, avait obtenu 13,35%. Devenu président de l'office de tourisme, il est aussi en campagne.
Deux partis politiques ont aussi décidé d'envoyer un candidat : le PSG avec Éric Tany et Guyane Écologie avec Aîkumalé Alemin. Le premier a participé à plusieurs mouvements sociaux dans la commune (contre Air Guyane en 2006, au sujet du centre de santé l'an dernier après l'afflux de garimpeiros victimes de gastro-entérite et de grippe H1N1). Le second avait été candidat aux cantonales en 2011. Il avait obtenu 83 suffrages (14,4%).
Tobie Balla -
Lama Topo -
Elections municipales 2014 - Demain : Papaïchton, Régina, Rémire-Montjoly, Roura
Comme en avril, France-Guyane réalise un panorama sur la situation politique dans les vingt-deux communes de Guyane, à quatre mois des élections municipales. Il s'étale sur cinq éditions, jusqu'à jeudi. Dans notre édition de demain, retrouvez le point à Papaïchton, Régina, Rémire-Montjoly et Roura.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Phil973br 20.11.2013

Il me semble que pour OUANARY ce sera le 4éme mandat et non pas le troisième pour ce jeune et dynamique Maire. Pouvez vous régulièrement changer la photo de Eric ROZE car il n'y en a que deux les mêmes) qui passe sur F.G. alors qu'il a une grande garde robe.

Répondre Signaler au modérateur
A la une
1 commentaire