• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
KOUROU

Une cinquantaine de gendarmes dont le GIGN mobilisés pour des arrestations à Kourou. 3 individus incarcérés

Samir MATHIEU Mercredi 9 Septembre 2020 - 15h47
Une cinquantaine de gendarmes dont le GIGN mobilisés pour des arrestations à Kourou. 3 individus incarcérés
Une cinquantaine de gendarmes, dont ceux du GIGN, ont mené plusieurs interpellations simultanément lundi matin dans plusieurs quartiers de Kourou. (image d'illustration) - L'Essor

Une très grosse opération de gendarmerie a eu lieu lundi matin à Kourou. L'antenne guyanaise du GIGN a été mobilisée ainsi que les gendarmes mobiles et ceux du PSIG de Kourou, soit une cinquantaine de militaires, pour arrêter 5 individus dans plusieurs quartiers de Kourou, soupçonnés d'avoir commis des violences. 3 ont été emprisonnés à Rémire-Montjoly.

D'importants moyens de gendarmerie ont été déployés lundi matin à Kourou dans une vaste opération coordonnée pour arrêter des individus violents. Une cinquantaine de militaires a été mobilisée pour arrêter les suspects dans plusieurs quartiers de Kourou. Ces interpellations ont eu lieu simultanément, lundi matin à l'aube, dans plusieurs quartiers de la cité spatiale. 5 individus ont été interceptés. Une arme de poing a été découverte au cours des perquisitions. Etaient mobilisés sur cette opération, des gendarmes de l'antenne guyanaise du GIGN, ceux de l'escadron de gendarmerie mobile d'Argentan et ceux du PSIG de Kourou, en plus des enquêteurs qui sont en charge de cette affaire.
Des violences avec armes en février
Justement, les faits reprochés remontent au mois de février. Le 25 février, en soirée à Kourou, un individu âgé de 21 ans, est agressé par plusieurs personnes. Il a reçu un coup de crosse d'une arme de poing au niveau de la tête et présentait une ITT de 2 jours. Les 27 et 28 février, le jeune homme a, de nouveau eu  deux altercations avec ces individus et des violences réciproques avec armes à feu avaient alors été commises. C'est donc la suite de l'enquête menée par la brigade de recherches de la gendarmerie de Kourou qui a mené à cette vaste opération ce lundi. Au cours des gardes à vue, les mis en cause ont reconnu leur participation aux faits. Trois d'entre eux âgés de 21 ans, 22 ans et 44 ans , ont été déférés devant le procureur de la République de Cayenne en vue d'être jugés en comparution immédiate pour "violences avec arme en réunion" et "violence avec arme". Ils ont été placés en détention provisoire dans l'attente d'être jugés.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
A la une
2 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos