France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Tour de Guyane 2018

29ème édition - Tour cycliste de la Guyane

  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un sprint royal remporté par Gaboriaud (PCO)

Mardi 20 Août 2019 - 03h20
Un sprint royal remporté par Gaboriaud (PCO)
Regroupé à quelques kilomètres de l’arrivée, le peloton a offert un sprint royal au public de Sinnamary/photos AP - hespels

Comme chaque année, l’arrivée du Tour à Sinnamary donne droit à un sprint Royal. Cette année, la 3e étape (Cayenne—Sinnamary, 150,3 km) n’a pas dérogé à la règle. Guillaume Gaboriaud (PCO) s’est révélé être le plus fort.

Pour cette 3e étape du Tour de Guyane, il n’y a pas eu de round d’observation. La première grosse échappée s’est opérée après le premier point chaud remporté par Nieves Xavier Alejandro (VCS). Derrière lui, un groupe de cinq coureurs décidaient alors de prendre le large, emmené par Cédric Eustache (Martinique). Le peloton parvenait à refaire son retard. Après le passage du pont de la Cascade, c’est cette fois un quatuor (Forster Peters et Renwick Wilson de l’Allemagne, William Doxaint (VCG2) et Teddy Octavia (VCK) qui décidaient de se faire la belle. Le peloton est revenu à Guatémala, Doxaint et Renwick faisant néanmoins de la résistance. Doxaint baissait le pavillon tandis que Renwick a poursuivi sur son allure et a reçu le renfort de San Van de Mieroop le Belge.

Après le giratoire Café, les deux hommes ont continué de faire la course devant. Derrière, la chasse a commencé à s’organiser avec Laurent (Martinique), Locatin (Guadeloupe) et Limousin (Vendée). Des coureurs qui sont revenus sur les hommes de tête mais derrière, le peloton s’est progressivement mis en route. A 10 km, l’arrivée semblait devoir se finir au sprint. Le regroupement a eu lieu au giratoire du bourg, et c’est finalement Guillaume Gaboriaud (PCO) qui d’un boyau allait l’emporter devant Bernard Quentin (Saint-Quentin) et le maillot vert Hermann Keller. Au général, Larry Lutin conserve le maillot jaune. Alain PAULMIN