France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Tour de Guyane 2018

29ème édition - Tour cycliste de la Guyane

  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
cyclisme Grand Prix cycliste de la Ville de Macouria

Le sprint royal revient au champion sur route 2019

Mardi 6 Août 2019 - 03h00
Le sprint royal revient au champion sur route 2019
L'arrivée. - ap

Le peloton et le public a eu un avant-goût du Tour Guyane, ce week-end à Macouria dans le cadre du grand prix de la fête patronale. La course a été très animée avec une vitesse moyenne élevée.

C’est un beau peloton, riche d’une soixantaine de coureurs qui s’est élancé sur le bitume dimanche, à Macouria, dans le cadre du grand prix de la fête patronale. Rapidement, et ce dès la sortie du pont du Larivot, un groupe s’est formé aux avant-postes avec : Dilhan Will et Patrice Ringuet du VCG, Pierce Ponet de l’USLM Orange, John Loïc, Fraumar Dave, Yoann Chong Pan et Mérille Andrew de l’ECG et Verdieux Vivaldi du VCS. À l’entrée de Guatemala, le groupe comptait 1’10’’d’avance jusqu’à la Montagne des Pères. C’est à ce moment de la course que certains éléments du peloton ont décidé de réagir afin de réduire l’écart. Devant la ferme Zulémaro, le peloton avait encore 1’20’’de retard. La première heure de course a été effectuée à 42’976 km/h de moyenne.

Le groupe de tête allait finalement perdre deux éléments sous les attaques répétées du VCG : Fraumar Dave sur un ennui mécanique a sauté en premier, vite rejoint par Vivaldi qui ne pouvait plus suivre le rythme des leaders. En direction de Quesnel est et ouest, John Loïc a dynamité le groupe, que seuls les sociétaires du VCG ont réussi à suivre. Derrière, plusieurs tentatives de retour sur les hommes de tête se sont succédé. Will Dilhan (VCG) et Apinsa Cliff (ECG) ont pris les devants pendant quelques kilomètres. Au demi-tour de la bretelle de Tonnégrande, on retrouvait alors un trio pour mener les débats, avec, toujours, Will Dilhan, accompagné cette fois de Stanis Myron (ECG) et Ponet Pierce (USLM Orange). Ils vont compter 1’10’’d’avance sur le gros du peloton contrôlé à ce moment-là par l’armada du VCG.

Coup dur pour l’USLM Orange

Au virage du bagne des Annamites, une petite erreur d’inattention, allait coûter à Ponet Pierce. Sa roue a alors frotté avec celle de Will Dilhan provoquant sa chute, et finalement son abandon. Les deux courreurs seuls en tête ont maintenu leur effort jusqu’au retour du zoo de Macouria où le regroupement s’est opéré. Sur la route de Carapa, un imposant groupe décide alors de prendre le large avec : la formation du VCG fortement représentée avec Christian Lavenette, Jovanny Némor, James Grinvilles, Dilhan Will, William Doxaint. Mais aussi composé de Nieves Cruces Alejandro (VCS), Aurélien Picard (coureur de l’Hexagone), Teddy Octavia (VCK), Stanis Myron, Chong Pan Yoann, Apinsa Cliff, Mérille Stéphane, Adrien Boyer de l’ECG et Everton Ferreira dos Santos du SCM.

La faute du VCG

à ce moment de la course, le sprinter James Grinville est à l’arrière, suite à une cassure. La gagne semble être romise aux coureurs de tête. Moment choisi par Stanis Myron de porter une brutale accélération et de prendre trois mètres d’avance à seulement quelques encâblures de l'arrivée. La tentative de retour de William Doxaint allait être trop tardive.

Le coureur de tête, porteur du maillot de champion de Guyane sur route s’impose en fanfare devant son coéquipier Stéphane Mérille. Une belle leçon de réalisme de l’ECG qui semble être fin prêt pour le prochain Tour de Guyane.

Alain PAULMIN