France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

« Si elle continue, elle peut aller loin »

Vendredi 07 juin 2019
« Si elle continue, elle peut aller loin »
sfd - fds

Si le football féminin est pratiqué depuis longtemps, il vit dans l’ombre médiatique de son homologue masculin. Toutefois, son développement s’est accéléré grâce aux niveaux affichés par de différentes équipes de l’Hexagone et se fait doucement une place en Guyane. à Saint-Laurent du Maroni, Sifra Dulder, 15 ans, nourrit déjà de grandes ambitions.

Première licence à 11 ans

La jeune Sifra Dulder, a fêté ses 15 ans en mai. Elle a grandi sur les terrains de football de Saint-Laurent du Maroni. « J’ai commencé à jouer à six ans. Au départ, c’est parce que mon oncle me disait de venir m’entraîner avec mes cousins ». Et de poursuivre en expliquant que « plus le temps passait et plus j’aimais ça ».  C’est donc naturellement que la jeune fille a décidé de poursuivre dans cette voie ensignant sa première licence à 11 ans.

Pendant deux ans, elle joue au sein d’une équipe de garçons : le racing-club du Maroni avant que le coach du Cosma, Adelaïde Albert ne remarque ses qualités. « Cela fait trois ans qu’elle évolue avec nous et elle n’a jamais quitté le groupe des garçons*, c'est une bagarreuse, elle n’aime pas perdre, elle a un caractère bien trempé », explique Adélaïde Albert.  Ce n’est pas pour rien que la petite latérale droit a été désignée capitaine des U15. Si pour l’instant la jeune Sifra Dulder ne se voit pas vivre loin de sa famille, son entraîneuse nourrit de grands espoirs. « Je ne sais pas ce qui peut arriver, mais le chemin se dessine, si elle continue, elle peut aller loin. »

Meilleure joueuse du tournoi interligues Antilles-Guyane 

Comme ses coéquipières en sélection, elle a fermement défendu les couleurs de son club lors du tournoi interligues en février en Guadeloupe. Engagées dans la catégorie U15, les Guyanaises ont en effet terminé ce tournoi Antilles-Guyane à la deuxième place, juste derrière la Martinique et devant la Guadeloupe. Les performances de la numéro 6 du Cosma ne sont pas passées inaperçues. Elle a obtenu le trophée de meilleure joueuse de la compétition. Des résultats qui permettent à la Saint-laurentaise de rêver : « ça me donne encore plus envie de travailler et pourquoi pas un jour d’intégrer l’équipe de France », avoue-t-elle timidement.  Sifra Dulder, qui entrera en classe de seconde l’année prochaine va devoir composer entre les études et le football, ce qu’elle fait déjà avec des séances d’entraînements trois fois par semaine auxquelles s’ajoutent les matchs du week-end.  

Recalé au test de détection 

Même si ses qualités physiques et techniques n’échappent pas aux yeux des coachs, le niveau requis pour évoluer en national requiert une toute autre dimension. En mars dernier, la Guyanaise était en détection à Grandvillards (Territoire de Belfort). Au programme, jeux réduits à cinq, matchs, tests athlétiques, techniques… Mais Sifra Dulder sera recalée au test. Malgré cet échec, elle a décidé de ne pas se laisser abattre, bien au contraire. « Je sais que le niveau est élevé, ça me motive encore plus pour travailler davantage car c’est ce que je veux faire. J’espère avoir l’occasion de repasser les tests l’année prochaine en U16 pour les réussir. » C’est tout ce qu’on souhaite à celle qui a pour modèle une certaine Wendy Renard, qui ,comme elle à ses débuts, avait échoué aux tests. Ce qui n’avait pas ensuite empêché Farid Bentisti, entraîneur des jeunes de l’Olympique lyonnais, en 2007, de remarquer ses capacités et la recruter. Une coïncidence ? 

Marlène CLEOMA 

* Jusqu’à l’âge de 15 ans, les filles évoluent avec les garçons. Un projet vise à repousser la limite aux U16 car il n’y a pas de championnat U15-U16 en Guyane pour les filles. L’année prochaine, Sifra Dudler évoluera en U15, chez les garçons, et jouera certains matchs en U17. 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une