France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Les résultats sportifs du week-end

Mardi 11 Juin 2019 - 03h05
Les résultats sportifs du week-end

Les Vénézuéliens et les Martiniquais ont fait parler la poudre sur la 16e édition du grand prix Caron. Les premiers en décrochant la victoire finale et les second en remportant toutes les étapes.

Cyclisme : Campos Lucenas Roniel (Team PP/Blue Car) au-dessus du lot

La 16e édition du grand prix Caron a été d’une très bonne facture. Les vingt-quatre invités de la Martinique ont assuré le spectacle.

C’est un sprint royal qui a départagé les six coureurs de tête lors de la première étape (142 km, au départ et à l’arrivée à Montsinéry). La victoire a souri à Edwin Nubul du Vélo Club du François, premier maillot en jaune de l’épreuve.

Les « petits verts » de la Team Pédale Pilotine — Blue car ont fait le show lors de la deuxième étape, samedi, et leur leader le Vénézuélien Campos a endossé la tunique de leader qu’il conservera jusqu’à l’arrivée finale devant la CTG, succèdant à Mickaël Stanislas de l’UCS Martinique Cycle.

La journée de dimanche se déroulait en deux tronçons. Lors du contre-la-montre, disputé le matin, la victoire est revenue à Florian Barket de la PP, coéquipier du maillot jaune. L’après-midi, un vent de révolte a soufflé sur le peloton, décidé à détrôner les coureurs vénézuéliens qui s’étaient hissés aux trois premières places du général à ce stade de l’épreuve. Dès le départ, les attaques n’ont pas arrêté de fuser. Les équipes martiniquaises, à tour de rôle, puis les locaux ont tenté de mettre à mal la domination des tuniques vertes. La première heure de course s’est déroulée à une moyenne de 46,7 km/h, du jamais vu ! Edwin Nubul (deuxième victoire d’étape) a finalement réussi à s’imposer au sprint… sous le contrôle du maillot jaune, à 3 petites secondes. Au général, le Martiniquais Laurent Mickaël (UCS/POJ) remonte à la deuxième place, mais déjà à 3’50’’du leader.

La dernière étape, hier, est partie sous une pluie battante. Malgré une échappée et quelques attaques, le maillot jaune n’a pas été inquiété. Pour la cinquième et dernière fois de l’épreuve, c’est un coureur martiniquais qui s’est imposé… Mickaël Stanislas, vainqueur de l’épreuve, en 2018.

Les réactions

Bernard Caron (organisateur) : « Une très belle course »On avait un plateau exceptionnel. Il n'y a pas eu de victoire guyanaise mais le niveau était très relevé. On savait que les Antillais étaient plus affûtés. On n’a pas été ridicule, il reste encore du travail à faire. C’est prometteur pour le Tour de Guyane.

Damien Laversanne (USLM Orange), 1er Guyanais : « On est tombé sur du costaud »

On a bien négocié avec l’USLM Orange. On est tombé sur du costaud avec les trois coureurs de la PP. Laurent Mickaël et sa formation ont été très forts aussi. On se contente de la 4e place, ce qui n’est pas si mal. On va continuer à se préparer car il y a le championnat maintenant et bientôt le Tour .

Jean-Yves Thiver (président du comité cycliste) : « Les jeunes Guyanais qui peuvent rivaliser avec les meilleurs »Le bilan de cette épreuve est positif. Les coureurs guyanais ont pu se jauger sur leur préparation. Il y a encore des réglages à faire, quelques imperfections tactiques et techniques. J’ai vu des jeunes comme Mario Jandia, Stanis Myron, Dave Fraumar et Will Dilhan qui peuvent rivaliser avec les meilleurs. Nous avons un potentiel qui reste а exploiter et а exprimer. Il ne faut pas confondre gagner et performer. On peut gagner en performant et pas collectionner les victoires. Il y a une vrai réflexion à mener mais ce genre de confrontation ne fera que du bien à notre cyclisme.

Athlétisme : Jean-Wilson Sterlin remporte le semi-marathon des Libertés

Dimanche matin, près d’une centaine de participants ont pris le départ du semi-marathon des Libertés, donné à 6h30, devant l’office de tourisme de Saint-Laurent du Maroni. Jean-Wilson Sterlin (Étoile montjolienne) a été le premier à franchir la ligne, après 1h18’02’’de course. Talonné, ou presque par Laurent Lambert (AS Monacon triathlon) arrivé 12 secondes après le vainqueur. Christopher Leprovost (Club sportif et des loisirs de la gendaremrie de Guyane, CSLGG) complète le podium, devançant de seulement 6 secondes le quatrième Franck Bozzo (Escadron de gendarmerie mobile d’Annecy, EGM 25). Le premier licencié de l’ASL Maroni Willy Deygas termine à la sixième place, en terminant les 21,100 km en 1h22’45’’.

Football : l’Étoile filante d’Iracoubotout prêt du but

Les joueurs d’Iracoubo ont gardé la tête froide et malgré le revers à l’aller ont trouvé les ressources nécessaires pour aller renverser la situation et s’offrir une belle victoire face à l’US Macouria, synonyme d’un premier pas vers la Régionale 1. Cependant, il restera encore un exploit à tenter face à l’AJ Saint-Georges qui reste une montagne à gravir pour définitivement gagner sa place parmi l’élite.

Futsal : Montjoly FC-Étoile de Matoury en finale aller, hommes et femmes

Ce soir au CST Georges Donzenac, l’ambiance sera à son comble. On débutera la soirée avec les Féminines, un certain Montjoly FC face à l’AS Etoile de Matoury en finale aller des play-offs de futsal, suivi de deux matches de gala chez les jeunes. Le clou de la soirée aura lieu avec la finale aller des play-offs seniors hommes, avec la même affiche que chez les femmes. Première rencontre à 19h35.

Alain PAULMIN

dsqdsq - dsqdqs
dsqds - dsqdqs

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une