France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Les Kazakhs n'ont rien lâché

Renaud CANUT Lundi 26 août 2013
Les Kazakhs n'ont rien lâché
Le Kazakh Artyom Zakharov passe la ligne d'arrivée en vainqueur, hier aux Palmistes. Il est resté en jaune jusqu'au bout (Jody Amiet)

L'équipe du Kazakhstan, avec en tête le maillot jaune Artyom Zakharov, a imposé sa loi sur le peloton toute la semaine. Mais hier, la finale, jouée pour beaucoup depuis plusieurs jours, a été guyanaise.

Il ne fallait pas être un voyant pour savoir que l'arrivée de cette dernière étape allait se faire au sprint. La seule interrogation autorisée était de savoir qui allait régler tout le peloton. Pendant un moment, on a cru que Marc Joseph, l'un des meilleurs de la spécialité aux Antilles-Guyane, allait apporter la première victoire d'étape au Vélo club guyanais, mais c'était sans compter sur Denis Chong-Wa. Sur la ligne d'arrivée, hier, un brin rageur, le coureur du RMB - qui courait sous les couleurs du Vélo club du Maroni - s'est rappelé au souvenir de tous. Une belle victoire, puisqu'elle a été très disputée, notamment par un Marc Joseph qui finalement s'est fait battre sur le fil. Comme à Kourou, le coureur du VCG semble avoir lancé les hostilités un poil trop tôt.
Un nouveau succès pour la Guyane, le cinquième, qui ne fait pas oublier l'écrasante domination de l'équipe du Kazakhstan. Annoncés comme des amateurs, les cyclistes de l'équipe Astana se sont révélés comme un peu plus que cela. Coureur hors pair, le vainqueur du Tour et du maillot rose du meilleur jeune, Artyom Zakharov, et ses coéquipiers ont imposé leur rythme et leur loi sur un peloton qui est resté au garde à vous. Malgré quelques tentatives de rébellion, toujours contenues et maîtrisées, ils avaient confisqué le maillot jaune dès le deuxième jour de course. Au point que le show kazakh a parfois agacé certains coureurs, voire le public, plus habitués à une course ouverte.
Parmi les agacés, l'équipe du Val d'Oise, vainqueur du Tour l'an dernier. Au-delà d'un Lubach accidenté, la formation a dû se surpasser pour rester au contact de celle du Kazakhstan. Et les frères Mas, Clément et Damien, y ont pas mal contribué. Le club Martinique, présentée comme l'une des équipes favorites, s'est résigné, lui aussi, devant tant de supériorité. Michaël Laurent, le leader martiniquais, en sait quelque chose, lui qui n'a jamais pu combler les 4 secondes qui le séparaient de Zakharov. Au final, s'il a réussi à conserver sa deuxième place sur le podium final, samedi après-midi à l'occasion du contre-la-montre individuel, le Kazakh lui a mis 25 secondes supplémentaires. Comme pour lui rappeler, lui et les autres, que le patron c'était vraiment lui.
UNE MEILLEURE PRÉPARATION
Du côté de « chez nous » , même si les Guyanais ont avancé, on a presque envie de dire en ordre dispersé comme d'habitude, certains ont tiré leur épingle du jeu. Christian Lavenette, qui remporte le maillot rouge des points chauds, et Ludovic Exfort, vainqueur de deux étapes, en font partie. Une relative bonne représentation guyanaise (cinq victoires d'étape, le maillot rouge, trois coureurs dans le Top 10) qui ne doit pas faire oublier la nécessité qu'il y a pour nos cyclistes locaux de chercher à progresser encore.
Cela passe par une meilleure préparation sportive de leur saison, qui en débutant après le carnaval reste problématique, et qui ne doit pas prendre fin en août. Aussi par des compétitions du dimanche plus disputées et par plus de confrontations, en plus du Tour de Guyane, avec des coureurs venus d'ailleurs, du calibre de ces coureurs kazakhs, même si cela tournera au début à la leçon. Quant à la formation du Kazakhstan, il faut espérer la revoir, elle, ou une autre du même niveau. Cela a obligé tous ses adversaires à donner le meilleur d'eux-mêmes. Le spectacle et le niveau de notre Tour de Guyane en dépendent.
Samedi, la Guadeloupe s'impose à Macouria avec Pouvin et s'offre une étape. (Jody Amiet)
Artyom Zakharov s'impose dans le contre-la-montre individuel et enlève tout suspens pour le final de l'épreuve qu'il remporte. (Jody Amiet)
Denis Chong-Wa submergé par l'émotion après une victoire au sprint très disputée devant le nombreux public cayennais. (Jody Amiet)
Denis Chong-Wa s'impose au sprint lors de la dernière étape, hier aux Palmistes. Une première victoire pour le Vélo Club du Maroni, et la cinquième pour la Guyane sur ce Tour 2013 (Jody AMIET)
- ILS ONT DIT
Denis Chong-Wa VCM : J'avais promis
(Jody Amiet)
J'avais promis au Vélo Club du Maroni une étape. Je suis heureux de l'avoir tenue. C'est ma seconde victoire aux Palmistes dans un Tour. Pour ce qui est de mon avenir au RMB, chaque chose en son temps.
Rémy Caristan RMB : Un bilan mitigé
(Jody Amiet)
C'est un bilan mitigé car nous étions partis avec de gros objectifs.
Notre leader n'a pas pu tenir la route avec une baisse de forme. Après, c'était les étapes. A Macouria, je termine deuxième. Nous sommes partis à quatre sur le Tour et ce n'est pas facile. On a fait ce qu'on a pu.
Jean-Luc Comboeuf directeur technique du Val d'Oise : Une très belle épreuve
(Jody Amiet)
Un Tour toujours difficile avec le même stress et la même passion. Beaucoup de bobos et dégâts matériels puisque nous laissons deux vélos. Cela fait partie de ce sport-là. Le Tour de Guyane est une très belle épreuve mais on savait que ce serait très compliqué avec les Kazakhs car on les connaît. Nous sommes un club, pas une sélection, ni un pays. Rendez-vous l'année prochaine si on est invité!
Vadim Kravchenko directeur technique du Kazakhstan : Nous reviendrons
(Jody Amiet)
C'est un très beau pays et nous sommes contents d'avoir été invités. Les gens sont très sympathiques et ce fut un séjour agréable.
Nous reviendrons si nous sommes invités et nous sommes heureux de l'avoir emporté.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire