• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

« Le Tour de la Martinique va servir de tremplin pour le Tour de Guyane » : les réactions de la sélection de Guyane après sa victoire d’étape

Jade Letard-Methon (j.letard-methon@agmedias.fr) Vendredi 15 Juillet 2022 - 20h52
« Le Tour de la Martinique va servir de tremplin pour le Tour de Guyane » : les réactions de la sélection de Guyane après sa victoire d’étape

 Ce vendredi 15 juillet, Dilhan Will a remporté la 7e étape du tour cycliste de Martinique. Cette victoire est le fruit d'efforts combinés de l'ensemble de la délégation guyanaise. Réactions après ce coup de maître qui a suivi des moments plus sombres.

 « J’étais super content à l’arrivée, j’avais des frissons. » Il faut dire que cette victoire lors de la 7e étape du Tour cycliste de Martinique, Dilhan Will a été la chercher avec ses tripes. Le membre de la sélection de Guyane a même eu du mal à y croire après avoir franchi la ligne d’arrivée au vu des ses mésaventures lors de la 6e étape. Pourtant, ce vendredi, l’ensemble de la sélection de Guyane ne fait qu’un pour gagner cette victoire d’étape. « On s’était dit qu’on allait jouer les victoires d’étapes et aujourd’hui, on l’a fait : l’équipe a bien travaillé en début d’étape et moi j’ai conclu. »

En effet, les leaders du général contrôlent la course dès le départ en la verrouillant pour s’assurer que des petits malins ne leur faussent pas compagnie. Les coéquipiers de Dilhan Will se mettent alors au travail et ne cessent de porter des estocades pour fatiguer les compagnons de ceux qui sont bien placés. Parmi eux, un René-Yves Thiver qui prend ses responsabilités et qui est bien décidé à ce que ce travail de sape porte ses fruits.

Alors qu’arrivent les phases difficiles de l’étape du jour, Dilhan Will nous dit profiter d’un marquage opéré mutuellement par les différents leaders du peloton. Le jeune cycliste guyanais porte une attaque à une trentaine de kilomètres de l’arrivée : « J’ai fait mon maximum pour rentrer et finir devant. »
P.D.N.C

Une « boule magique » comme directeur sportif
Si les coureurs doivent pédaler et donner le meilleur d’eux-mêmes, ils doivent aussi être « managés intelligemment ». Un travail de composition doit être opéré avec les différents profils pour remporter les victoires d’étapes ou celle au classement général. « Ce n’est pas donné à tout le monde de gagner une étape (au tour de Martinique) », selon Patrice De Nays Candau, directeur sportif de cette sélection de Guyane.
Les jeunes hommes peuvent donc profiter de l’expertise de l’homme aux 2 Tours de Guyane pour les guider : il avait déjà accompagné les juniors au Tour de Martinique ainsi que la délégation qui s’est rendue au championnat de France des Outre-Mer (où Dilhan Will avait gagné le titre).

Au départ du Tour, les ambitions du directeur sportif de la sélection lui font espérer un classement parmi les 3 premiers au classement général ainsi qu’une ou plusieurs victoires d’étapes. Mais pour l’ensemble des dirigeants de la sélection, les ennuis mécaniques de Dilhan Will - lors de la 6e étape - qui le projettent loin derrière au classement général sont une source de déception. Patrice De Nays Candau se dit lui-même « abattu », tout comme ses garçons car le produit d’un travail de fourmi a été balayé comme un fétu de paille.

Il faut alors remobiliser les coureurs guyanais sans tarder avec un débriefing ainsi qu’un briefing sur la 7e étape. Le directeur sportif nous dit avoir exprimé « les bons mots », ceux qui ont su faire effet en moins de 24 heures. Le tour de Martinique a ses spécificités et un terrain particulièrement « sélectif ». Il suffit de rester au contact des meilleurs, la course se décante et on élimine tous ceux qui sont moins bons en montagne », détaille encore Patrice De Nays Candau.
A.P


Alors avec de telles performances et cet esprit de combativité, il faudra sans doute faire avec tous les coureurs qui composent cette sélection, qu’ils en fassent partie ou non, pendant le Tour de Guyane.

Toute la délégation guyanaise, qui dit recevoir du soutien en Martinique, puise son énergie dans l’enthousiasme des siens. « Il y a toute la population guyanaise qui nous suit sur les réseaux sociaux et c’est une grosse satisfaction ! »

P.D.N.C

 
Au programme de la 8e étape : 
Aujourd'hui, samedi 16 juillet 2022, la 8e étape se fera en deux tronçons. Le premier, le matin est une épreuve en ligne entre le François et Rivière-Pilote pour une distance totale de 103,7 km. L'après-midi, place au contre-la-montre individuel qui est prévu autour de Rivière-Pilote et doit se courir en 15,6km.
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
2 commentaires