France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Tennis de table

La petite balle doit rebondir !

 La petite balle doit rebondir !

Mal en point, le tennis de table a besoin d'un second souffle en Guyane. Pour dresser l'état de lieux et surtout proposer des solutions, des état généraux se sont tenus ce week-end à Macouria.

Le tennis de table ne se porte pas bien en Guyane. Ce constat, c’est celui dressé par Elidia Alcide-dit-Clauzel, présidente de la ligue. «  C’est même une crise sans précédent. Démissions, problèmes de personnes, tensions, diminution régulière du nombre de clubs et donc de licenciés… En moins de cinq ans, nous sommes ainsi passés de 7 à 4 clubs sur le territoire et avons perdu plusieurs dizaines de licenciés. Il fallait réagir.  « Pour préparer ce redressement, une seule solution : convoquer...

France-Guyane 412 mots - 18.10.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres