France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Euro d'athlétisme : Alexie Alais réalise le 2e meilleur lancer de l'histoire du javelot français

Samedi 10 août 2019
Euro d'athlétisme : Alexie Alais réalise le 2e meilleur lancer de l'histoire du javelot français
La Française Alexie Alais aux championnats de France de Saint-Etienne le 27 juillet 2019 - ROMAIN LAFABREGUE (AFP/Archives)

Samedi, la lanceuse de javelot Alexie Alais, 24 ans, a explosé dès le premier essai son record personnel de près de deux mètres (63,46 m), et valide ainsi sa présence aux Mondiaux de Doha (27 septembre - 6 octobre) en satisfaisant les critères à la fois de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) et de la Fédération française d'athlétisme (FFA).

L'équipe de France a créé la surprise à Bydgoszcz (Pologne) samedi en tenant tête aux favoris polonais à la mi-temps des Championnats d'Europe par équipes devant les favoris polonais.

Les Bleus ont même cru virer en première position grâce aux victoires sur les deux relais 4x100 m: las, le relais masculin a été disqualifié en soirée car le premier relayeur bleu Mouhamadou Fall a mordu deux fois la ligne à l'intérieur de son couloir.

Dans une compétition amputée de certains cadors de l'athlétisme mondial, les Français ont su pour l'instant se surpasser, certains étant notamment motivés par la possibilité de se qualifier pour les Mondiaux de Doha (27 septembre - 6 octobre), le grand rendez-vous de l'année de l'athlétisme.

Consciente ce de double enjeu, la lanceuse de javelot Alexie Alais (24 ans) a explosé dès le premier essai son record personnel de près de deux mètres (63,46 m), et valide ainsi sa présence aux Mondiaux de Doha (27 septembre - 6 octobre) en satisfaisant les critères à la fois de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) et de la Fédération française d'athlétisme (FFA).

"C'est le billet pour Doha, c'est une pression qui retombe", a apprécié la Guyanaise, très expressive sur la piste à grands renforts de cris et de gestes.

"C'était "one shot" aujourd'hui, ma dernière chance pour Doha. Je m'étais dit d'être concentrée dès le premier essai, je voulais tout de suite taper fort, c'est réussi, wouaouh. Maintenant les choses sérieuses commencent", a-t-elle estimé après avoir réalisé le 2e meilleur lancer de l'histoire du javelot français, à seulement 8 cm du record de France de Mathilde Andraud (63,54 m). La performance reste cependant à distance des meilleures spécialistes mondiales.

De la même façon, Ludvy Vaillant a terminé 2e du 400 m haies en 48 sec 98, son meilleur temps de la saison, réalisant lui aussi le "niveau de performance requis" pour Doha.

- 11,5 points derrière la Pologne -

Plutôt espérés autours de la 3e place, les Bleus sont deuxièmes au classement après 22 épreuves sur 40 avec 181,5 points à 11,5 points de la Pologne (193) et 10,5 points devant l'Italie (171), après un samedi vécu dans les conditions étonnantes du nord-ouest de la Pologne: une chaleur moite (environ 30 degrés) mais une partie du stade balayée par un fort vent qui a nui aux performances d'ensemble.

Ils essaieront de reprendre la tête du classement dimanche, avec notamment Renaud Lavillenie à la perche, Pascal Martinot-Lagarde sur 110 m haies ou Alexandra Tavernier au lancer du marteau.

Les tauliers tricolores ont eux tenu leur rang samedi: le recordman d'Europe (9.86) de la ligne droite Jimmy Vicaut a réglé le 100 m en 10.35, un temps moyen en partie dû au fort vent de face (-1,4 m/s).

Le lanceur de marteau Quentin Bigot a terminé 2e (76,70 m) derrière l'intouchable Polonais Wojciech Nowicki (78,84 m), et Ninon Guillon-Romarin 3e du saut à la perche (4,46 m).

Moins attendue, Carolle Zahi a dominé la Polonaise Ewa Swoboda en 11 sec 31 sur 100 m, un excellent temps avec un fort vent de face (-2,5 m/s). Le sauteur en hauteur William Aubatin a accroché la 6e place (2,17 m) et le lanceur de poids Frédéric Dagée la 3e (20,03 m).

- "Contente de ma course" -

Rénelle Lamote a elle échoué dans la quête des minima mais tenu son rang en remportant le 800 m en 2 min 01 sec 21, dominant les deux athlètes qui l'avaient devancée à l'Euro de Berlin (l'Ukrainienne Nataliya Pryshchepa) et à l'Euro en salle de Glasgow cet hiver (la Britannique Shelayne Oskan-Clarke).

"Ca m'a fait plaisir parce que je n'étais pas du tout confiante. Je ne savais pas si j'étais capable de finir fort. Je suis contente de ma course parce qu'aujourd'hui avec le vent il n'y avait pas les conditions pour faire un bon chrono", a réagi Lamote, qui a débuté sa saison tardivement à cause de douleurs à la hanche et à un tendon d'Achille lui coûtant 5 semaines d'entraînements au printemps.

Lamote chassera le fameux "bon chrono" aux meetings de Ligue de diamant de Birmingham (18 août) puis de Paris (24 août), taillés pour cela.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une