• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FOOTBALL

Coupe de France : la finale locale se joue aujourd'hui à Edmard-Lama

Alain PAULMIN Samedi 13 Novembre 2021 - 06h42
Coupe de France : la finale locale se joue aujourd'hui à Edmard-Lama

Dans le cadre du 7e Tour de la Coupe de France, le CSC de Cayenne, un habitué de cette épreuve sera face au petit poucet, qu'est la formation Saint-Laurentaise de l'ASCO qui a surpris tout le monde.

Au tour précédent les deux formations se sont qualifiées aux tirs aux buts, le CSCC face à Gran Santi et l'ASCO face à l'ASC Rémire.

Cette finale locale se déroulera au stade Edmard-Lama ce samedi 13 novembre à 15h30.

Le vainqueur empochera une envelope de 6 000 € et poursuivra l'aventure dans l'hexagone afin d'atteindre le 8e tour. Là, en cas de victoire, le montant sera de 35 000 €. En 32ième de Finale l'enveloppe s'élève à 40 000 € et 60 000 € en 16ième de finale. Une étape très difficile à franchir pour les clubs des Outre-mer.

Cette finale locale restera la fête du football avec la possibilité d'une jauge de 500 personnes pour cette occasion avec bien entendu le pass sanitaire au stade.

Le foot va revivre ce samedi au stade Edmard Lama, cela fait bien longtemps qu'on attendait cela.

Le CSC de Cayenne part avec les faveurs du pronostic. Une équipe Cayennaise anciennement appelée Club Colonial qui a déjà à 10 reprises jouer une finale locale de la Coupe de France pour la gagner 5 fois.

Mais attention à l'ASCO qui n'aura rien à perdre et voudra créer l'exploit. La rencontre s'annonce très ouverte et sera arbitré par Mr Matthew Anthony de la Guadeloupe.

Au menu : ASCO - CSCC à 15h30 au stade Edmard de Rémire-Montjoly en direct sur Radio Péyi avec la Team A Penn / Radio Péyi / France-Guyane.




Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une