• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Ligue des Nations de la CONCACAF

CONCACAF : Premier succès des Yana Doko face au Guatemala (2-0)

Mickael ALCIDE Vendredi 3 Juin 2022 - 07h10
CONCACAF : Premier succès des Yana Doko face au Guatemala (2-0)
De gauche à droite, de haut en bas : Joel Sarucco, Grégory Lescot, Zedan Charlec, Yohan Marmot, Albert Ajaiso, Donovan Léon, Thomas Nemouthe, Loic Baal, Ludovic Baal, Kevin Rimane, Rhudy Evens – ©Alain Paulmin - ALAIN PAULMIN

Dans un stade Georges Chaumet plein à craquer, la sélection de Guyane est allée chercher un premier succès face à la sélection du Guatemala (2-0). Les buteurs, Joel Sarucco (8e) et Thomas Nemouthe (40e) permettent aux Yana Dòkò de parfaitement lancer leur campagne de Ligue des Nations 2022/2023. Une première réussite majeure pour le staff de Jean-Claude Darcheville.

Le rendez-vous à ne pas rater
Si les changements de dernières minutes ont entraîné une modification du lieu et de l’heure du match, les sélections de la Guyane et du Guatemala étaient bien au rendez-vous, prêtes à mettre l’intensité requise pour un si grand évènement. Les supporters guyanais, ayant fait le déplacement en nombre, étaient eux aussi bien présents.

Du côté terrain, l’intensité projetée par la rencontre était visible depuis la feuille de match. Jean-Claude Darcheville et son staff pouvant effectivement compter sur un nombre important de joueur expatriés dans l’hexagone. A commencer par le gardien de but Donovan Léon pour son retour en sélection. La ligne défensive a totalement été remanié si bien qu’au coup d’envoi Grégory Lescot, Kevin Rimane, Albert Ajaiso et Yohan Marmot étaient alignés. Dans l’entrejeu, le coach a fait confiance à Zedan Charlec, Rhudy Evens et Loïc Baal pour animer à la rencontre. Mais pour la dynamiter, ce sont Ludovic Baal à gauche et Thomas Nemouthe à droite qui ont été mobilisés sur les flancs offensifs, tandis que Joel Sarucco se présentait en pointe de l’attaque.
Un début de match tonitruant
Les Yana Dòkò ont su mettre la pression très rapidement sur une formation guatémaltèque qu’ils savaient redoutable. C’est au bout de deux minutes que survient le premier tir guyanais de la rencontre. A la 8e minute Thomas déborde son vis-à-vis sur le côté droit, entre dans la surface de réparation et trouve Joël Sarucco sur la ligne des six mètres. Ce dernier piège deux défenseurs et s’ouvre l’espace nécessaire pour décocher une frappe en pivot en une touche de balle. Remarquable. Grâce à ce troisième but en seulement deux matchs, le buteur de la sélection guyanaise permet à son équipe de mener d’emblée.

Les Guatémaltèques vont très vite réagir et auraient pu recoller au score 3 minutes plus tard si Donovan Léon ne s’était pas étendu de tout son long pour dévier un coup franc tiré de l’entrée de la surface guyanaise.

Le début de rencontre est extrêmement rythmé et bien qu’il tourne à l’avantage des locaux, plusieurs frissons passent devant les cages gardées par notre portier. Il s’illustre une fois de plus à la 19e minute lorsqu’il doit repousser une frappe extrêmement vicieuse venue des 25 mètres.

Les Guyanais vont toutefois progressivement cadenasser l’entrejeu en se retranchant dans sa moitié de terrain tandis que sur les côtés, les paires Lescot-Nemouthe et Baal-Marmot font preuve d’une solidité et d’une combativité à toutes épreuves, le tout pour empêcher que le jeu du Guatemala ne se développe.

On a ainsi une opposition muselée par une très bonne organisation défensive et un gardien de but attentif, avec un Guatemala sans solution pendant que la Guyane parvient à procéder en contre. Les Yana Dòkò ont également pu compter sur un excellent Joel Sarucco, agissant en véritable point de fixation, très combatif, bien que pris en tenaille par la charnière guatémaltèque.

ALAIN PAULMIN

Une victoire acquise au fil des minutes, à force de sérieux, d’expérience et de détermination

Alors que la première période touche à sa fin, Donovan Léon réalise un dégagement de 60 mètres prenant de cours la défense du Guatemala. C’est Thomas Nemouthe qui en profite et progresse seul sur le côté droit avant de combiner avec Rhudy Evens. Retrouvé par le maître à jouer des Yana Dòkò, Nemouthe pénètre dans la surface à la 40e minute, feinte son adversaire en un-contre-un et déclenche ne frappe croisée à ras de terre qui trompe le gardien. La sélection de Guyane double la mise et rentre aux vestiaires avec une belle avance au tableau d’affichage.

Cependant, rien n’est joué et les Guyanais redoublent d’efforts dans le milieu de terrain dès le retour des vestiaires pour tenter d’enfoncer le clou. EN cette deuxième mi-temps, quelques frappes guatémaltèques, non cadrées pour la plupart, et quelques tentatives guyanaises comme celle de Loïc Baal à l’heure de jeu viendront maintenir la pression sur les deux cages. C’est surtout dans l’entrejeu que la bataille fait rage. Les Guyanais se montrent présents dans tous les duels et en remportant la majorité, tant dans les airs qu’au sol pour limiter les occasions adverses. Reste à souligner la solidité défensive avérée de la charnière centrale composée par Jean-Claude Darcheville de Kévin Rimane et Albert Ajaiso ayant passé sous silence l’entrée en jeu de l’ex international américain et joueur de MLS Rubio Rubin.
On retiendra donc que la seconde période é très bien été gérée par notre sélection, qui, menée par ses leaders d’expérience, n’a absolument pas flanché face au Guatemala et a fait plus que résister ce jeudi soir.

Joel Sarucco et Thomas Nemouthe apparaissent définitivement comme les hommes forts de cette formation guyanaise mais la campagne de Ligue des Nations est encore longue. C’est évidemment l’ensemble du groupe de 23 joueurs qui devront être mobilisés pour que ce premier succès résonne sur le long terme.

Le premier round de cette Nations League a tourné à l’avantage des Yana Dòkò mais en attendant le match retour au Guatemala en mars prochain, les footballeurs guyanais se tournent d’ores et déjà vers leur affrontement prévu face à la République Dominicaine ce dimanche, à l’extérieur cette fois-ci.
Donovan Léon
Ça fait super plaisir, je suis content de gagner pour mon retour. Ce n’était pas un match facile mais on a su faire ce qu’il fallait, tant mieux. Maintenant il faut récupérer car on a gros match qui nous attend en République Dominicaine et l’objectif c’est de rendre une bonne copie à chaque match.
Thomas Nemouthe, auteur de son premier but en sélection
Tout ça c’est grâce à l’équipe. Ils me mettent dans de bonnes conditions et sur le terrain je donne le meilleur de moi-même. En ce moment ça paye, j’ai de belles stats (2 passes décisives et un but en deux matchs). Donc là on va essayer de continuer comme ça on est une équipe donc y’a pas d’individualités.
Franchement, l’ambiance ça m’a fait chaud au cœur. J’ai eu des frissons. Ça fait du bien de marquer pour son pays et je suis super fier. On démarre bien la Ligue des Nations, maintenant y’a rien qu’est fait, on peut gagner ce match là et perdre les trois prochains donc on est directement concentrés sur le prochain match. On va bien se reposer, et comme le coach dit on a besoin de tout le groupe, on est 23. On va essayer de revenir de nos deux matchs à l’extérieur avec un maximum de points.
Yohan Marmot, après son premier match avec la sélection de Guyane
Ça a été un beau match, le plus important c’était de gagner. Personnellement pour un premier match en sélection je pense que j’ai fait le job. Le plus important c’est que toute l’équipe l’ai fait. On est resté sérieux, sereins et on a marqué. […] Il faudra confirmer en République Dominicaine.
Gregory Lescot, défenseur de la sélection de Guyane
On a fait une belle prestation en respectant les consignes du coach. On est restés en bloc, on a su profiter de nos occasions et on prend les trois points. Ça fait plaisir de gagner devant notre public. On a fait le job face à une belle équipe du Guatemala et maintenant il va falloir aller chercher la victoire dimanche à l’extérieur.
Steeve Falgayrettes, entraineur adjoint de la sélection de Guyane
On savait que le Guatemala était une équipe supérieure à nous donc il fallait qu’on soit organisés tactiquement. Il fallait leur fermer les couloirs et ne leur laisser aucune chance On a énormément travaillé, à l’entraînement, au niveau de la vidéo. Maintenant on a d’autres matchs qui nous attendent, il faudra qu’on continue à fournir le même travail.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire