• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FOOTBALL

CONCACAF : Les Yana Dòkò viennent à bout de la République Dominicaine (3-2)

Mickael ALCIDE Lundi 6 Juin 2022 - 09h18
CONCACAF : Les Yana Dòkò viennent à bout de la République Dominicaine (3-2)
Arnold Abelinti, buteur pour délivrer la Guyane et remporter la victoire en République Dominicaine ©CONCACAF

La Guyane valide un deuxième succès dans sa campagne de Ligue des Nations ! Les joueurs de la sélection de Guyane ont obtenu les trois points à l’extérieur dans un match à rebondissement face à la sélection dominicaine. Menant puis menés au tableau d’affichage, tantôt dominés tantôt dominant sur le terrain les Yana Dòkò ont réalisé un come-back fantastique pour tourner le scénario du match à leur avantage. Ils se sont finalement imposés sur le score de 3-2 grâce à des buts de Joël Sarucco (15e), Loïc Baal (71e) et Arnold Abelinti (77e). C’est une première victoire loin de ses terres que signe le groupe mené par Jean-Claude Darcheville. Retour sur cette rencontre.

Sarucco pour de nouveau mettre la Guyane sur de bons rails
C’est à 19h pétante, heure de Saint Domingue que l’arbitre costaricien de la rencontre entre la République Dominicaine et la Guyane lançait les hostilités dans le cadre de la deuxième journée de la Ligue B des Nations de la CONCACAF. Le début de match certes équilibré mais très rythmé efface la perspective d’un round d’observation entre les vingt-deux acteurs.

Au quart d’heure de jeu, un très long ballon d’une soixantaine de mètres de Kévin Rimane lance sur orbite l’inévitable Joël Sarucco qui se sert du rebond pour surclasser son défenseur. L’attaquant guyanais parvient alors à prolonger de la tête cette longue ouverture de Rimane en lobant le gardien par une seule touche de balle. La Guyane se met alors dans une situation idéale avec un nouveau début de match éclatant se matérialisant par un but de Joël Sarucco (4 buts sur les trois derniers matchs).
Une sélection de Guyane mise en difficulté
La réponse dominicaine ne se fait pas attendre. 5 minutes plus tard un centre venu du côté gauche de l’ailier dominicain Reyes trouve la trajectoire de l’inévitable buteur dominicain Dorny Romero lancé à toute vitesse. Il passe devant Donovan Léon et coupe le centre à mi-hauteur d’un coup de tête pour faire trembler les filets et égaliser pour son pays.

Nos représentants vont peu à peu reculer et se voir dominer dans tous les compartiments du jeu sur la première mi-temps. C’est surtout son inefficacité dans les relances et le manque de solutions proposées dans l’entrejeu que la sélection de Guyane a bien failli payer au prix fort. Les transmissions guyanaises se sont vues trop imprécises et perturbées par le pressing dominicain et sa configuration tactique en 5-3-2. L’incapacité de la formation dominicaine à profiter des failles couplées à une certaine sérénité dégagée par la ligne défensive guyanaise l’ont finalement épargné de la sanction immédiate.

Offensivement, les rares opportunités sont également mal négociées si bien que Joël Sarucco, trop souvent esseulé ne peut permettre au jeu de l’équipe de Guyane de se développer.

En bref, les deux équipes se quittaient à la mi-temps sur le score d’un but partout avec une formation dominicaine ayant dominé le premier acte et nourrissant le regret de ne pas l’avoir matérialisé au tableau d’affichage. De leur côté, les Yana Dòkò ne pouvaient que se féliciter d’avoir su ouvrir le score et limiter la casse défensivement grâce à une charnière centrale bien en place et un milieu travailleur. Le problème de l’animation offensive restait le facteur majeur à corriger pour éviter de sombrer.

C’est pourtant bien ce qu’il aurait pu se passer au retour des vestiaires. L’arrêt de Donovan Léon (50e) pour repousser une frappe de l’extérieur de la surface n’a fait que retarder l’échéance du but dominicain marqué à la 51e minute sur corner par Jean Carlos Lopez Moscoso. Un but témoignant des difficultés criantes des footballeurs guyanais à rentrer dans la seconde mi-temps.

Joel Sarucco de nouveau buteur pour la Guyane ©CONCACAF -
Infléchir le rapport de force pour s’emparer de la victoire
Dès lors menés, et dos au mur, les Yana Dòkò ont progressivement repris les choses en mains sous l’impulsion de quelques modifications tactiques du staff de Darcheville. Pour cette deuxième mi-temps, Miguel Haabo et Yohan Marmot prennent les couloirs, Ludovic Baal se réaxe pour organiser le jeu et Arnold Abelinti entre pour suppléer Joel Sarucco sur le front offensif.

Le tournant du match se produit à la 63e minute de jeu lorsque Sarucco lancé dans le dos de la défense dominicaine par Marmot provoque l’expulsion du gardien de la République Dominicaine. Carton rouge, son équipe est réduite à 10.

Quelques temps après, la Guyane revient au score en livrant un récital collectif à la 71e minute ponctuée par un but de Loïc Baal :
Abelinti décroche et trouve Baal au cœur de l’entrejeu qui renverse le jeu pour trouver Miguel Haabo sur le côté droit. Il crochète et retrouve Baal dans la surface qui ressort sur Némouthé côté droit. Ce dernier adresse un centre au second poteau remisé par Abelinti pour Marmot. Sa frappe en première intention est déviée mais passe sous l’œil de Loïc Baal qui termine son action en poussant le ballon dans les filets. La Guyane revient à 2-2.

La dynamique est enclenchée, les Yana Dòkò, toujours en supériorité numérique continuent à pousser. A la 77e minute, Ludovic Baal voit Yohan Marmot sur le flanc gauche. Celui-ci adresse un centre en première intention à l’entrant Arnold Abelinti qui coupe la trajectoire de l’extérieur du pied droit. Geste remarquable signé d’un buteur de talent. Le Kouroucien remet son équipe devant au tableau d’affichage (3-2). Un dernier arrêt de Léon à la 93e pour mettre un terme aux frayeurs de fin de match et la Guyane s’adjuge un deuxième succès en deux matchs dans leur campagne de Ligue des Nations.

De cette rencontre exceptionnelle et palpitante il faudra souligner les capacités de gestions de tout un chacun, des défenseurs aux trois buteurs en passant par le staff. La solidarité et la solidité des Yana Dòkò a été mise à l’épreuve sur ces 95 minutes et le moins que l’on puisse dire c’est que l’épreuve a été réussie, tout en finesse, en témoigne cette victoire à l’extérieur. Elle démontre toutefois que la marge de progrès de la sélection n’est pas négligeable au vu de l’animation offensive proposée sur la majeure partie de la rencontre.

Il faudra désormais récupérer au mieux de tous ces efforts car les déplacements continuent et les Yana Dòkò remontent sur la pelouse dès jeudi soir pour affronter Belize sur son terrain.
 
La sélection de Guyane triomphe de la République Dominicaine ce dimanche soir -
 
Classement groupe D Ligue B des Nations de la CONCACAF après deux journées :

1. Guyane 6 pts

2. Guatemala 3 pts

3. Rep. Dominicaine 3 pts

4. Bélize 0 pt
 
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
2 commentaires
A la une
2 commentaires
1 commentaire