• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
ATHLÉTISME

Championnats de France : 6 médailles pour les Guyanais

Mickael ALCIDE Lundi 22 Février 2021 - 08h42
Championnats de France : 6 médailles pour les Guyanais
Gemima Joseph, Amaury Golitin, Laureen Maxwell et Loïc Prévot les 4 athlètes guyanais, tous médaillés sur ces championnats ©Capture d’écran - FFATHLETISME

Nos athlètes guyanais ont remporté 6 médailles aux Championnats de France indoor ce week-end (2 en or, 2 en argent, 2 en bronze), avec notamment le sacre de Laureen Maxwell en Junior au saut en hauteur et de Loïc Prévot sur le 200m masculin. Tous à l’exception d’Amaury Golitin ont amélioré leurs records personnels. Ce dernier ralliera Torun pour disputer les championnats d’Europe dans deux semaines. Pour nos autres athlètes, la saison hivernale touche à sa fin mais nous les retrouverons bientôt pour la saison estivale en espérant les retours de blessure de Marvin René et Alexie Alais…

 La journée de samedi annonçait la couleur de ces championnats de France avec Laureen Maxwell qui battait son record personnel sur sa série du 60m haies grâce à un chrono en 8.56 secondes.

On avait ensuite les séries des 60m plats féminins puis masculins où Gemima Joseph et Amaury Golitin ont eux aussi performé. La sprinteuse du Rou Kou établissait un nouveau record personnel en 7’’38 tandis que le pensionnaire du club d’Orléans finissait premier de sa série avec un temps de 6’’74. Ainsi ils se qualifiaient tous deux pour les finales du championnat de France sur 60m.

En finale du 60m samedi, Gemima Joseph a de son côté été disqualifiée pour un faux départ la privant d’une potentielle médaille sur ces championnats nationaux. Elle avait tout de même réussi en séries à établir un nouveau record personnel en 7.38 ce qui constituait d’ailleurs la meilleure performance Espoirs (- de 23 ans) de la saison. Seules 2 filles avaient couru le 60m plus rapidement que la guyanaise ce samedi. Ainsi, si elle peut nourrir quelques regrets elle peut également être très fière de sa performance, à tout juste 19 ans.

Quelques minutes plus tard, on a bien cru que l’histoire était en train de se répéter pour Amaury Golitin qui n’était pas loin lui non plus de quitter la finale du 60m sans concourir. Il a finalement bien pu lutter avec Mouhamadou Fall pour le titre de champion de France du 60m. Les deux sprinteurs tricolores finissent dans le même temps, en 6’’64 mais c’est bien Fall qui est sacré champion de France pour quelques millièmes. Amaury Golitin remporte ainsi le titre de Vice-champion de France sur ces championnats de France avant de prendre la direction de la Pologne et de Torun pour disputer les championnats d’Europe en salle qui se tiendront les 6 et 7 mars.

La journée de dimanche était celle des 200m et du saut en hauteur pour nos 4 représentants guyanais.

Vainqueur de sa série, Amaury Golitin ne parvient pas à se qualifier en finale A mais remporte la finale B avec un chrono de 21’’77.
On avait également Laureen Maxwell qui se classait 3e du concours du saut en hauteur en passant une barre à 1.82m. Malgré ses échecs à 1.84m et 1.86m, elle remporte la médaille de bronze des championnats de France Elite à 18 ans. Elle ainsi sacrée championne de France Junior de la discipline.

On retrouvait un peu plus tard Laureen Maxwell qui battait pour la 2e fois de la journée son record personnel sur la finale B du 60m haies grâce à un chrono en 8’’50 permettant à l’athlète guyanaise de 18 ans de s’adjuger la médaille de bronze junior de la discipline.

Laureen Maxwell a répondu présent à ces Championnats de France. Une médaille d’or en Junior et une 3e place Elite pour l’athlète de 18 ans ©Capture d’écran - FFATHLETISME -


Enfin, nos athlètes phares du 200m Gemima Joseph et Loïc Prévot s’exprimait sur leur distance de prédilection dans la matinée, puis l’après-midi de dimanche.

Gemima Joseph s’imposait largement en séries, battant une nouvelle fois son record personnel cette fois sur le 200m en salle (23.61) tandis que Loïc Prévot se qualifiait lui aussi pour la finale en 21.58.

Arrivée en finale, Gemima Joseph prend un départ compliqué et se voit devancée à la sortie du dernier virage par 3 athlètes. Si elle finit très fort et parvient à refaire une partie de son retard elle est finalement classée 4e de la course après avoir été départagée à la photo finish. La jeune sprinteuse guyanaise ne rapporte donc qu’une 4e place de ces championnats de France Elite mais remporte le titre de Vice-championne de France Espoirs du 200m à 19 ans.



C’était ensuite Loïc Prévot qui s’alignait sur la finale du 200m masculin quelques instants plus tard. Et au terme d’une course bouclée en 21 secondes 37 pour lui, il est allé offrir à la Guyane son seul titre de Champion de France de cette édition 2021. 21.37 en finale, c’est un record personnel et un premier titre de Champion de France Elite qu’est allé chercher le guyanais de 23 ans ce dimanche à Miramas.

Le Guyanais Loïc Prévot remporte son premier titre de Champion de France sur 200m ©Capture d’écran - FFATHLETISME -

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire