France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Challenge Pepito 2021 : Fin des plateaux, place a la sélection

Florentin Popieul Samedi 10 Avril 2021 - 18h09

Afficher toutes les miniatures

 Après avoir eu un œil sur les jeunes talents de l'île de Cayenne, c'était au tour des jeunes des savanes et de l'ouest participer à cette troisième édition du challenge Pepito.

''Un bilan très positif''

Présent à Sinnamary pour les U11 ce jeudi, et à Saint Laurent du Maroni le vendredi pour les U13, les jeunes ont pu s'affronter pour glaner une place en finale du challenge au mois de mai prochain. Ce sont les jeunes du Geldar de Kourou en U11 et du SC Kourou en U13 ont remporté la première manche, qui a vu les 4 premiers de chaque catégorie qualifiée pour la dernière étape.

"On est plutôt satisfait de ce qu'on a vu cette semaine. Nous avons vu presque 1200 jeunes. Dans un premier temps nous avons pris beaucoup de plaisir. Et on s'est rendu compte qu'il y avait un fort potentiel sur notre territoire. Le potentiel aujourd'hui est vraiment sur les catégories U12-U13. Nous aurons ce matin un groupe homogène et de qualité qui vont être confronté sur une séance du Havre AC. Une pensé également pour Thomas Fabre responsable du recrutement à Dijon qui n’a pas pu se déplacer à cause des restrictions sanitaires." résume Jair Karam.

Présent sur les rassemblements avec Franck Sale, responsable du recrutement au HAC, ainsi que Thibaud Faure, cadre technique évoluant dans la préformation, les deux hommes ont pu découvrir la Guyane et son potentiel :

‘’Un bilan très positif, déjà par la qualité de l’accueil et du travail de Jair qui nous a permis de voir énormément de jeunes sur une tranche d’âge qui est une des clés du recrutement en métropole. ‘’ explique celui qui a recruté 4 joueurs au même âge que ces jeunes pousses, devenu ensuite champion du monde (Pogba, N’Zonzi, Mendy, Mandanda)

‘’Une façon de vivre différente, culturellement, c’est complètement différent et cela apporte autre chose au profil de joueurs ici.’’

Cette première étape avait pour but de repérer les plus gros potentiels afin de les réunir demain à Remire-Montjoly et leur faire bénéficier d'une séance animée par les cadres techniques du Havre AC.

A la fin de cette matinée, nous connaîtrons les heureux élus qui partiront en métropole faire une immersion dans le centre de formation du HAC, qui l'un des plus réputés de la métropole avec de nombreux internationaux qui sont passés par les pelouses normandes.

‘’On a vu des joueurs à très fort potentiel, dont un jeune en particulier, voir aussi une jeune fille. Mais le but est de pérenniser cette action, et ne pas se revoir dans 10 ans." Détaille Franck Sale.

Et au moment d'exprimer les différences entre la Guyane et l'hexagone " Il y a bien sur des différences avec la métropole car il y a des bassins de joueurs plus important, en termes d’intensité la métropole est encore en avance. Mais dans chaque équipe ici, il y a des joueurs intéressants, pas encore avec le niveau d’intensité recherché, mais des qualités intrinsèques au départ qui sont très importantes, voire pour certains plus importantes que ce qui se fait chez nous.
Ne pas vendre du rêve

On appelle cela dans le milieu, ''les éléments de vérifications". Il 's'agit maintenant pour les clubs professionnels de former des enfants mais surtout de les accompagner sur les bancs de l'école avant d'être titulaire dans leurs clubs. Devant les jeunes de l'ASC Agouado, Franck Sale a insisté sur ce domaine que des jeunes oublient en rêvant de M'Bappé ou Neymar.

''J'ai recruté de très grans joueurs, qui sont devenu champions du monde. Paul Pogba, Steven N'Zonzi, Benjamin Mendy, Steeve Mandanda. Il avait votre âge. Mais jamais, à aucun moment je me suis permi de leur dire qu'il allait devenir professionel. Jamais. Car il y avait une évidence, c'est qu'il fallait bosser à coté'' Car si seulement 14% des joueurs intégrant un centre de formation finissent professionel, il ne s'agit par de lâcher les autres qui ne perceront pas.

''Il y a une vie pour ceux qui ne réussiront pas et il y a une autre vie après la carrière. Donc avoir bien travaillé à l'école, ça a une importance. Pour réussir il faut avoir la culture du travail, et celui qui travaille à l'école aura plus de chance de réussir dans le football."

Et quand certains râles sur le comportement des footballeurs, ou des attitudes qui dérange dans la société '' A côté de la case note, il y en a une très importante : votre comportement. Et à deux joueurs de même niveau et de valeur identique, le choix se portera sur celui dont on sera sûr que nous pouvons travailler avec.'' a t'il devant des joueurs qui sont resté sans voix par un tel discours en temps de vacances.
Le football féminin aussi à l'honneur

Alors les clubs partenaire du Challenge Pepito n’avait pas de centre de formation féminin jusque-là, Le Havre arrive lui avec une structure en pleine expansion, et une équipe 1ere remontée en première division l’année dernière.

‘’Nous faisons de la formation depuis 6 ans sur le foot féminin qui est en pleine essor. Nous sommes en train de structurer le centre de formation féminin à l’image de ce que l’on sait faire chez les garçons. Avec ce qu’on a vu cette semaine, nous verrons aussi des filles avec le groupe d’entrainement ce samedi, et pourquoi pas les accueillir avec les notre lors d’un stage si elles affichent le niveau requis’’ détaille Thibaud Faure.

A l’image du club de Loyola OC, qui a récemment obtenu le label féminin de la FFF, ou encore d’Orianne Jean François passée par le Cosma Foot à Saint Laurent du Maroni et que l’on ne présente plus, les guyanaises comptent bien jouer leur chance à fond dans des expériences qui peuvent changer une vie et les sortir de l’isolement.

‘Il faut offrir l’opportunité comme n'importe quel jeune de France Hexagonale de pouvoir découvrir d'autres projets via le football, pas seulement footballeur professionnel, mais aussi de vie, comme le fait très bien le jeune Robinho Besini qui était parti à Rennes la première année.’’

Place à l’attente des résultats maintenant pour connaître les heureux élus, en attendant une chose est sure : L’or de la Guyane est dans sa jeunesse.
Les résultats sur la poule Ouest/ Savane

CLASSEMENT U11 (Les quatre premiers sont qualifiés)

1- Geldar de Kourou

2- SCK

3- Sinnamary

4- Iracoubo

5 - Agouado

CLASSEMENT U13 (Les quatre premiers sont qualifiés)

1- SCK

2- Agouado

3- Cosma

4- Iracoubo

5- Awomsa

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
Une

Le marché de Montsinéry au rythme des...

Rédaction web - Samedi 12 Juin 2021

 

1 commentaire