• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SPORTS

Carifta Games : 3 médailles remportées par les Guyanais en Jamaïque

Mickael ALCIDE Vendredi 22 Avril 2022 - 09h30
Carifta Games : 3 médailles remportées par les Guyanais en Jamaïque
De gauche à droite : Katia Benth, Léane Alfred, Korann Colet, Bruno Riquel, Tara Lafontaine, Kayssia Hudson, Amély Pulcherie, Mike Mondésir, Edith Doekoe, Jessika Ringuet

Les 49e CARIFTA Games se sont achevés ce lundi 18 avril à Kingston dans la Capitale de la Jamaïque. Pas moins de sept athlètes guyanais étaient engagés dans ces Jeux des Caraïbes, la plus grande compétition rassemblant les meilleurs athlètes caribéens des catégories Junior et Cadets. Le bilan de nos représentants est à la hauteur de l’événement avec un total de trois médailles remportées par Léane Alfred et Kayssia Hudson. Retour sur ces trois jours de compétition.

 Si la Jamaïque, hôte de l’évènement a écrasé toute concurrence en glanant un total de 92 médailles dont 45 en or, la Guyane a su s’élever au 8e rang du classement des médailles parmi les 26 délégations invitées. Ce sont dans les disciplines du Triple saut et du Saut en longueur que nos athlètes ont excellé de samedi à lundi.

Kayssia Hudson a tout d’abord remporté la médaille d’or au concours du triple saut Junior (U20) puis la médaille d’argent au saut en longueur avant que Léane Alfred n’aille chercher elle aussi sa médaille d’argent au triple saut chez les moins de 17 ans. Elles ont à chaque fois battu leurs records personnels avec des meilleures marques à 12 mètres 34 (triple saut) et 5,77 mètres (saut en longueur) pour Hudson et 11 mètres 77 pour Léane Alfred. Les deux athlètes, respectivement licenciées au Toucan Athletic Club (TAC) et au Sport Guyanais remportaient ainsi les 24e, 25e et 26e médailles de l’histoire de la Guyane aux CARIFTA Games depuis 1990. Nous sommes revenus en détails sur ces performances exceptionnelles avec la nouvelle championne des Caraïbes. Interview avec Kayssia Hudson.

« J’étais très heureuse, sur le coup je n’avais pas les mots et je ne me rendais pas compte »
Kayssia Hudson et son coach Bruno Riquel -


Les résultats obtenus correspondent-ils aux objectifs fixés avant la compétition et parvenez-vous d’ores et déjà à réaliser l’ampleur de vos performances aux CARIFTA Games ?

Je ne réalise pas encore totalement. C’est vrai que j’étais partie pour faire un podium en triple saut, tout en restant réaliste vu le niveau des autres filles et finalement je me suis surprise en terminant première, avec un record personnel. Je ne l’ai pas montré mais j’étais très heureuse pour ça, sur le coup je n’avais pas les mots et je ne me rendais pas compte. A la longueur J’ai été extrêmement surprise de mes performances étant donné que mes objectifs n’étaient pas aussi élevés et que je ne pensais pas être aux niveaux de l’adversité.

Qu’est ce qui a le plus contribué à cette réussite ?

Je pense que c’est le travail immense que je fournis tous les jours avec mon coach (Bruno Riquel ndlr.), à l’entraînement du lundi au vendredi. Je travaille hyper dur et je me dis que c’est grâce à ça que j’ai pu arriver à ce niveau aujourd’hui. […] J’ai fait plusieurs Championnats de France et j’ai souvent été déçue de mes résultats, mais ça m’a permis d’apprendre et de prendre de l’expérience pour aller chercher ces médailles aux CARIFTA.
« Capable d’aller les chercher »
Cette compétition a-t-elle été l’occasion de franchir un cap tant sur le plan sportif que psychologique ?

Le fait d’être aux CARIFTA Games en Jamaïque face à des adversaires de si haut niveau, j’avoue que ça me faisait un peu peur mais j’ai pu voir que j’étais capable d’aller les chercher et de les battre car au final moi aussi j’ai le niveau. Maintenant je vais faire en sorte de ne plus me mettre de barrière et d’avoir plus confiance en moi. […] Ces médailles me mettent beaucoup en confiance pour les championnats de France. Cela fait un moment que je veux cette médaille au niveau national et c’est désormais mon prochain objectif.

Après de tels résultats aux CARIFTA Games, quelles sont vos projections pour le futur ? Quels sont vos objectifs des prochains mois ?

Je vise bien sûr les prochains championnats de France (du 15 au 17 juillet prochain ndlr.) et les prochains CARIFTA Games mais toutes ces compétitions c’est dans l’optique de me préparer aux Jeux Olympiques 2024. Comme Gemima, tous les athlètes guyanais rêvent d’y participer.

Avez-vous des remerciements à adresser aux personnes qui ont contribué à votre parcours ?

Oui beaucoup : je voudrais tout d’abord remercier mon coach de me pousser, de me soutenir et de me supporter tous les jours ainsi que mon groupe d’entraînement car ce sont les meilleurs. Il y a mes parents et mes frères ainsi que mes amis qui me soutiennent au quotidien. Surtout je veux remercier mon président de club (du TAC de Kourou, Stéphane Piquemal ndlr.) et le président de la Ligue de Guyane d’Athlétisme (Jean-Victor Castor) qui ont cru en moi du début à la fin.

Sans toutes ces personnes il m’aurait fallu plus qu’un mental d’acier pour aller chercher ces médailles et je me devais de les récompenser […] Ils me poussent à donner le meilleur de moi-même et j’ai besoin d’eux.

Léane Alfred aux côtés d'Usain Bolt
Léane Alfred repart de Kingston avec une médaille d’argent autour du cou et une photo avec Usain Bolt dans l’album -


La jeune athlète de 14 ans a de quoi grandement se satisfaire de son déplacement en Jamaïque. Avant même d’obtenir son titre de vice-championne des Caraïbes, la Guyanaise a rencontré et posé aux côtés d’Usain Bolt samedi, la légende incontournable de l’athlétisme jamaïcain et international. La médaille d’argent remportée deux jours plus tard par Léane Alfred fut par ailleurs une grande surprise pour celle qui ne s’est lancée dans le triple saut il n’y a que quelques mois. Son meilleur essai mesuré à 11 mètres 77 sur le concours U17 du Triple saut lui a permis de se faire sa place entre la Jamaïcaine Atkinson (12,00m) et la Bahaméenne Adderley (11,45m) sur le podium. Cette première réussite et cette médaille en argent pour sa première participation aux CARIFTA Games ne présagent donc que du positif pour son avenir dans la discipline. Le travail continue pour elle ainsi que ses coéquipiers puisqu’ils et elles sont restés en Jamaïque pour suivre un stage avec l’entraîneur Glenn Mills, coach d’Usain Bolt.

De belles performances ont également été enregistrée par les cinq autres athlètes de la délégation guyanaise. Korann Colet, la lanceuse de javelot du Rou Kou est notamment passée très près de la médaille sur cette édition des CARIFTA Games. Avec un meilleur lancer à 40,66 mètres, elle termine à la 4e place du concours à 51 centimètres de la 3e meilleure performance. Amély Pulcherie s’est classée cinquième du concours de triple saut Junior avec une meilleure marque enregistrée à 11,62 mètres. Elle fait également 7e du saut en longueur (5,40 mètres). Chez les garçons, Mike Mondésir n’est pas parvenu à homologuer ses performances au triple saut. Kayssia Hudson, également engagée au concours du lancer du poids a terminé 10e de celui-ci. Enfin, au 100 mètres (U17) Tara Lafontaine est parvenue à se hisser en demi-finale mais manque la finale des CARIFTA Games pour 18 centièmes avec un temps de 12.33 secondes. Même cas de figure pour Jessika Ringuet chez les Juniors, à qui il manquait quelques centièmes pour passer sous la barre des 12 secondes et se qualifier pour la finale. Elle termine avec le dixième meilleur temps des séries (12.17) sur 100m mais également sur 200 mètres (25.35). La prochaine édition des CARIFTA Games se tiendra l’année prochaine aux Bahamas.




Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

BELLOD 22.04.2022

Évidemment, la photo aux côtés de Usain Bolt, ça le fait!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une
Guyane

Fanny J retrouve son public

Photos : Kathryn VULPILLAT - Dimanche 22 Mai 2022

1 commentaire