• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Basket - Le Cayennais Karlton Dimanche avant sa 1ere sortie européenne : « Excité mais pas stressé »

Propos recueillis par Théo QUINTARD Mardi 3 Novembre 2020 - 16h16
Basket - Le Cayennais Karlton Dimanche avant sa 1ere sortie européenne : « Excité mais pas stressé »
Crédit : Simon Godet

La tête dans les nuages mais les pieds sur le terrain. A peine atterri à Minsk (Biélorussie) où il va disputer ce mercredi soir son premier match européen avec Cholet Basket, le Guyanais Karlton Dimanche s’est confié à France-Guyane sur ses débuts en Basketball Champions League (C2). Entretien.

 « J’ai perdu une année car je ne jouais pas », soupirait le Cayennais en mai dernier à l’heure de faire le bilan d’une saison 2019-2020 tronquée. Attendu au tournant par le staff maugeois, le combo guard de 20 ans a très bien entamé sa deuxième saison professionnelle. L’enfant de l’US Sinnamary, performant en Jeep Elite, s’apprête à faire ses débuts sur la scène européen. Avec un discours, qui témoigne d’une prise de maturité.
Ce mercredi 4 novembre (18h) à Minsk (Biélorussie), vous allez disputer le premier match européen de votre jeune carrière, comment vous sentez-vous à la veille du match ? 

C’est sûr que je suis excité pour ma première rencontre sur la scène européenne. Pour autant, je ne suis pas trop stressé. Car j’essaie de gagner en maturité et de mieux appréhender les matchs. Il n’en reste pas moins que je suis heureux et fier d’être rendu à ce niveau et de disputer une telle rencontre. 

Malheureusement, vous n’avez pas été épargné par le Covid-19. Comment avez-vous vécu cette période si particulière ? 

Vous savez, le plus dur à gérer avec le Covid-19, c’est l’évolution du virus. Car les symptômes peuvent apparaitre rapidement. J’étais inquiet de me savoir positif mais ma mère et ma famille m’ont beaucoup épaulé. J’ai la foi et aujourd’hui, je suis négatif et soulagé. Pendant cette période compliquée, j’essayais de faire attention à ce que je mangeais tout en continuant de faire de l’exercice à la maison. 

Face à l’adversaire le plus faible de la poule, Cholet n’a pas le droit à l’arrêt pour espérer passer au 2e tour de la Basketball Champions League. Comment voyez-vous la rencontre ?

Parfois l’équipe la plus faible de la poule est celle qui crée la surprise. On doit donc être vigilant et jouer notre jeu. Nous sommes venus à Minsk pour l’emporter. Nous avons scouté
(analyser par vidéo, ndlr) leur jeu. Je pense que nous aurons notre chance pour remporter cette première rencontre.
Personnellement, j’espère avoir du temps de jeu et maximiser mon rendement. Jouer à fond et ne rien lâcher sera la clef de la rencontre.

Crédit : Simon Godet -
 
En cinq rencontres de Jeep Elite, votre temps de jeu a plus que doublé (16 minutes, pour 4,4 d'évaluation, contre 7 minutes) par rapport à la saison 2019-2020. Concrètement, qu’est-ce qui a changé ?

Je travaille sur mon mental. J'essaie également de gagner en maturité même si ce n’est pas facile pour les jeunes joueurs comme moi. Pendant mes vacances en Guyane cet été, j’ai vraiment bossé sur ma condition physique
(avec une jolie prise de masse musculaire, ndlr). J'ai aussi travaillé pendant de longues heures sur mon shoot.  En rentrant en France, j’ai fait un camp de trois semaines avec mon agence, Comsport. Retrouver ma famille en Guyane cet été m’a également ressourcé. Ça a été un plus.  
Le poste 2 semble davantage vous convenir que le poste 1 et ça se ressent sur ce début de saison. C’est plutôt encourageant pour la suite…

Le poste 2, j’y adhère. Mais j’essaye également d’évoluer sur le poste 1 pour être combo guard
(capable d’évoluer sur le poste 2 et 1, ndlr). Ma préparation estivale est l’une des raisons de mon bon début de saison. Pour autant, ce n’est pas une fin en soi : je dois encore prouver que je suis capable de grappiller du temps de jeu.
Pour finir, un pronostic pour le match contre Minsk ?

On va gagner ! 



• LIRE AUSSI Dimanche sur les traces de Séraphin à Cholet (publié le 25 mai 2020)

Crédit : Simon Godet -



Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
2 commentaires