France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Football — 19e édition du Tournoi Claude-élise

Aujourd’hui et demain, sa kay cho !

Samedi 28 décembre 2019
 Aujourd’hui et demain, sa kay cho !
Jocelyn Germé - AP

Lancée hier soir, la 19e édition du Mémorial Claude-Élise se poursuit aujourd'hui et demain (voir le programme). Hier également, en fin de journée, a eu lieu la réunion technique à la ligue de football en présence des responsables des différentes délégations. Un dernier point a été fait sur le règlement de la compétition ainsi que sur les différentes couleurs qui seront portées par les délégations. Tout étant ainsi en place pour que la fête soit belle. Rencontre avec les représentants de certaines délégations.

Hubert Contout (CTS de Guyane) :comment allez-vous appréhender cette 19e édition ?

« Avec force et vigueur. Je suis plutôt fier d’être à la basse de la constitution de ce tournoi qui dure et je rappelle que Claude Élise a été mon prédécesseur. C’était un homme qui était amoureux de l’éducation du football et des valeurs que ce sport véhicule auprès de la jeunesse du pays. On est chez nous. L’année dernière, on a perdu de peu face à nos amis Martiniquais. On va revenir un peu revanchard bien que j’ai vu qu’ils ont de grands gabarits mais n’oublions pas que Messi est le meilleur joueur du Monde et pas très grand donc j’espère qu’on va leur opposer à cela notre vivacité. »

Jocelyn Germé (CTS de Martinique) : vainqueurs l’an dernier, quels sont vos objectifs ?

« L’objectif sportivement est de triompher. Mais je le rappel c’est une étape dans la formation de nos footballeurs. C’est une évaluation. Cependant, nous ne sommes pas encore prêts. C’est notre première sélection contrairement à la Guyane, la Guadeloupe et même au Suriname qui ont déjà des sélections de U13 et U14. Mais nous sommes fidèles à nos choix et notre philosophie. Nos jeunes ne sont pas suffisamment mature. Mais on sait qu’on les retrouvera dans les clubs et dans notre sélection en U18 et U20. Certains tenteront l’aventure professionnelle. Mais les échéances seront nombreuses cette année. Par ailleurs, je suis au crépuscule de ma carrière, c’est tout un symbole. Vraisemblablement, ce sera mon dernier tournoi et je sais ce que cela nous a apporté. La volonté de la Guyane est de permettre aux jeunes d’échanger avec d’autres équipes. J’espère que cette épreuve va perdurer dans le temps. »

Jocelyn Angloma (coach, Guadeloupe) : après la mésaventure de l’an dernier, vous venez effacer l’affront ?

« Non c’est un bien grand mot. Nous avons gagné l’épreuve à maintes reprises, alors forcément, on aimerait continuer. Mais les autres équipes travaillent aussi. On doit continuer à bosser. Notre but, c’est de nous jauger et voir le niveau de nos jeunes à travers la préparation des inter-ligues. C’est une belle compétition, réputée, car lorsqu’on nous rentrons au pays on nous demande nos résultats. N’oublions pas que chez les jeunes c’est la formation qui prime. Les résultats sont important. Lorsque nous sommes en compétition c’est pour la gagner mais ce que nous voulons voir aussi c’est la progression des joueurs. Pour eux, c’est une année charnière car il faudra trouver ensuite un club professionnel. Ce tournoi reste, à mon avis, primordial pour nos jeunes et leur évolution. »

Marcel Bafau (président de la Ligue ) : quels sont les objectifs de cette édition ?

« Comme d’habitude, le Claude-Élise est un moment fort pour nos jeunes afin de mettre en application ce qu’ils ont appris. C’est un moment charnière notamment avec les interligues qui se profilent en février aux Antilles. Les meilleurs s’envoleront pour l’Hexagone. Mais la cerise sur le gâteau serait de terminer à la première place à nouveau. Mais ce n’est pas le plus important. L’objectif, c’est de donner des moyens d’expression à nos jeunes. Nous avons été obligé cette année de revenir au fonctionnement normal car il y a la réalité financière. Il faut être prudent quand on sait que cette année de gros mouvements auront lieu dans la sélection seniors. Pour la première fois, la sélection Futsal se déplacera en Concacaf, les U13, U14 au Suriname, les U17 en compétition Concacaf pour la première fois et il y a aussi les féminines. La prudence est donc de mise pour les échéances à venir. » Alain PAULMIN

Hubert Contour - ap
Marcel Bafau - dr
Jocelyn Angloma - AP
« On n’a encore rien donné, tant qu’on n’a pas tout donné »

C’est à Fort-de-France (Martinique) que Claude Élise voit le jour le 30 novembre 1942. Passionné de football, il s’adonne avec ferveur à ce sport en Guyane.

Enseignant et investi dans la cause de l’épanouissement des jeunes par le sport, il s’oriente vers la formation et l’enseignement dans la discipline. Conseiller technique régional, à la tête de la ligue guyanaise de 1976 à 1996, ses ambitions furent de multiplier le nombre des éducateurs et les écoles de football dans le département. Il avait pour coutume de dire : « On n’a encore rien donné, tant qu’on n’a pas tout donné. »

Depuis décembre 2000, la ligue de Football de la Guyane met à l’honneur, chaque année, cet ancien passionné, décédé en 1996. Ainsi, elle organise un tournoi sous forme de championnat regroupant des sélections de la catégorie des moins de 15 ans. Et l’objectif principal de ce tournoi est bel et bien l’épanouissement sportif des jeunes.

Dès sa première édition, le tournoi a connu un grand succès tant au niveau sportif qu’au niveau des échanges culturels. Amapa (Brésil), Bourgogne, AS Nancy Lorraine, Guadeloupe, Martinique, Suriname ont eu au cours des années précédentes la chance de participer à cette grande fête sportive. Au fil des années, sa renommée est devenue internationale avec la participation d’équipes étrangères comme le Brésil et le Suriname. Ce tournoi favorise bien sûr la confrontation sportive et l’évaluation du niveau de notre sélection de moins de quinze ans mais contribue également aux échanges culturels. Le public Guyanais répond toujours positivement à cette manifestation surtout lorsque la sélection de la Guyane joue.

Claude Elise / photo DR - dr

Gardiens

Riquelmy Ferreira Souza Olympique de Cayenne

Marlon Prika ASC Agouado

Défenseurs

Rayan D’Abreu Olympique de Cayenne

Maxime Lemétayer US Matoury

Chevillio Cetout Geldar de Kourou

Dimitri Auval ASC Rémire

Rowan Satiman CSC Cayenne

Milieux

Isaiah Porette Olympique de Cayenne

Mehdi Fornelli Team FC Guyane

Jodrick Ajax Sport guyanais

Ludovic Buissereth Olympique de Cayenne

Kerwan Saminadin Sport guyanais

Romario Moese EJ Balaté

Attaquants

Marc Kanamma US Matoury

Emilesson Marcean Olympique de Cayenne

Loïc Doekoe Olympique de Cayenne

Le programme

Hier soir : Guadeloupe - Martinique (np) ; Guyane - Suriname (np).

Ce soir, stade Georges-Chaumet, Cayenne : à 18h30, vainqueur M1-perdant M2 ; à 20h, vainqueur M2 - perdant M1.

Demain soir, au stade édmard-Lama de Rémire-Montjoly : à18h30, perdant M1 - perdant M2 ; à 20h (finale), vainqueur M1 - vainqueur M2

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une