• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Zone orange : une réouverture des restaurants et bars sous contrôle

La rédaction Mardi 26 Octobre 2021 - 17h19
Zone orange : une réouverture des restaurants et bars sous contrôle

Suite à la suspension de l'arrêté préfectoral par le tribunal administratif, bars et restaurants rouvrent à partir d’aujourd’hui et jusqu’à 22 h 30 en zone orange. Un protocole strict sera tout de même appliqué, notamment au niveau du couvre-feu et du pass sanitaire. L'Etat fait d'ailleurs appel de la décision du juge des référés.

 Cette décision avait été rendue le 25 octobre dernier. Le tribunal administratif avait décidé de suspendre l’interdiction préfectorale d’ouverture des restaurants, débits de boissons et commerces ambulants en zone orange.

36 heures plus tard, ce verdict prend effet. Des précisions doivent tout de même être apportées sur le protocole prévu à partir de ce jour.

Le couvre-feu à partir de 19 heures reste bien en vigueur. Concrètement, cela signifie que les guyanais peuvent se rendre dans un restaurant situé en zone orange jusqu’à 22 h 30 mais seulement avec une attestation de sortie remplie au préalable. “Des justificatifs de paiement en caisse seront également demandés par les autorités en charge des contrôles routiers en deuxième partie de soirée”, précise également la Préfecture. Dans ce cadre, la ciculation sera tolérée jusqu'à 23 heures.

Le pass sanitaire pour les clients et le personnel en contact avec le public sera également contrôlé par les autorités dans les enseignes en question.

Cette réouverture jusqu’à 22 h 30 s’applique tous les jours, y compris le dimanche. 
 
[Dernière minute] L'Etat fait appel de la décision du tribunal administratif
Dans un communiqué publié ce matin par la Préfecture, le Ministère des Solidarités et de la Santé décide de faire appel du verdict rendu par le juge des référés. Les nouvelles mesures d'ouverture des restaurants et bars jusqu'à 22 h 30 seront réexaminées à l’aune de la décision du Conseil d’État et de l’évolution de la situation sanitaire: "Compte tenu du taux d’incidence encore très élevé sur le territoire (à 227 pour 100 000 habitants au 26 octobre), de la quatrième vague très mortifère qui sévit encore sur le territoire, du faible taux de vaccination qui laisse présager encore beaucoup trop de cas graves et au vu d’une tension hospitalière forte, l’État a décidé d’interjeter appel auprès du Conseil d’État de cette décision.

Cet appel n’est pas suspensif. Dans l’attente de la décision du Conseil d’État, le Préfet de la région Guyane, Thierry QUEFFELEC, a pris un nouvel arrêté ce jour qui se conforme à l’ordonnance du juge des référés en étendant l’ouverture en terrasse et en salle avec purification de l’air des restaurants, débits de boissons et commerces ambulants à la zone orange, selon les conditions déjà établies pour la zone verte. Le pass sanitaire s’applique dans l’ensemble des établissements rouverts."
 
Réouverture du marché de Cacao ce week-end
 
Ce dimanche 31 octobre, le marché du village Hmong accueillera à nouveau le public. Une réouverture due à l'ordonnance du tribunal administratif qui suspend les restrictions de circulation le dimanche. Le marché se déroule sur deux sites : la traditionnelle soupe est toujours à sa place habituelle, et sur la place des fêtes se trouve la restauration à emporter , le marché aux fruits et légumes ainsi que les plantes et quelques broderies. Il ne reste qu’à espérer le beau temps…


 
 

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

gerard 28.10.2021
undefined

undefined

Répondre Signaler au modérateur
Mali 28.10.2021

Décidément, plus rien ne va dans ce département.
Avec un exécutif régional soumis aux sommations des associations et caravanes faussement défenderesses de nos libertés, voilà que l'on veut compromettre le travail acharné d'hommes et de femmes qui se battent au quotidien pour sauver leurs entreprises, sans doute parce que ceux qui prennent des décisions, sont assurés, en toute circonstance,de percevoir leurs émoluments à période échue.
C'est un jour triste pour ceux qui croient encore à la protection d'un État juste et bon.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 27.10.2021

Avec passe sanitaire pour les employés et les clients, et arrêt des aides financières de l'Etat. Les professionnels ont tout gagné avec le risque de fermeture administrative en cas de contrôle

Répondre Signaler au modérateur
Méridien 27.10.2021

Sans pass sanitaire, les professionnels restent fermés...

Répondre Signaler au modérateur
bozo 27.10.2021
La Prefecture vient de perdre ses derniers partisans...

Après la caravane de la délinquance qui s'est auto suicidée dans l'opinion publique en bloquant le port, c'est au tour de la Préfecture de prendre place sur un siège éjectable dans l'opinion publique en faisant appel de la décision du TA.

Car le TA n'a fait que suivre la logique du pass sanitaire, en accordant l'ouverture des restaurants dans le stricte respect du protocole mis en place...
Que peut on leur reprocher ?

Cette décision de faire appel, peu importe le résultat, décrédibilise les services de l'état dans la gestion de la crise et c'est du pain béni pour les complotistes.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
15 commentaires
8 commentaires
A la une
1 commentaire