France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
[EN IMAGES]

Une « Marche pour la liberté » dans le centre de Cayenne

Gaetan Tringham Vendredi 12 Novembre 2021 - 10h47

 Hier après-midi, la Caravane pour la liberté organisait une "Marche pour la liberté" depuis le tribunal de Cayenne jusqu'à la place des chaînes brisées. C'est sur cette même place qu'un concert était organisé par le même collectif. Des artistes tels que Tedjee, Lova Jah ou encore Roseline Gersier étaient à l’affiche.

Plusieurs centaines de personnes étaient présentes lors de cette marche. © GT

Un groupe de rue a accompagné le mouvement. © GT

© GT

© GT

© GT

La marche s'est suivie d'un concert sur la place des chaines brisées. © GT

Rassemblement sur le parking à coté du Tribunal de Cayenne, avant de débuter la marche. © GT

Plusieurs centaines de personnes étaient présentes lors de cette marche. - GT
Un groupe de rue a accompagné le mouvement. - GT
 - GT
 - GT
 - GT
La marche s'est suivie d'un concert sur la place des chaines brisées. - GT
Rassemblement sur le parking à coté du Tribunal de Cayenne, avant de débuter la marche. - GT
 « Liberté ! Liberté ! ». C’était le mot d’ordre hier en fin d’après midi dans le centre de Cayenne. Malgré les interdictions de rassemblement sur la voie publique, plusieurs centaines de personnes se sont réunies autour de la Caravane pour la liberté et de son groupe de rue, programmé pour assurer une certaine ambiance.

Parti du Tribunal de Cayenne, les manifestants ont terminé leur parade devant le monument des chaines brisées où un concert était également organisé.

Les porte-paroles du mouvement donnent notamment rendez-vous lundi prochain devant la Cour d’appel. Les quatre syndicalistes condamnés pour avoir incendié la devanture de la Préfecture seront effectivement de nouveau à la barre pour potentiellement revoir le jugement.

Retrouvez le facebook live de l'évenement sur le lien ci-dessous (son disponible à partir de 2, 25 : 




Et le fil twitter de la marche sur celui ci :

 

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
18 commentaires

Vos commentaires

cap40 15.11.2021
DR Complotiste...

Dr complotiste... Tous ces scientifiques qui nous envoient à la mort, tous ces soignants qui nous mentent, tous ces vaccins qui nous tuent, nous "pauvres ignorants, incultes et arrogants" qui gobons les discours absurdes des médias. Pauvres de nous...Dévaccinons-nous et vite!!!

Répondre Signaler au modérateur
buzaud 14.11.2021
Dr

Ces soi-disant 'vaccins' anti-covid ne sont pas des vaccins: non seulement ils n'empechent pas la contraction du virus, non seulement ils n'empechent las transmission du virus, mais en plus, contrairement aux mythes contrefactuels des pro-vax, *ne* reduisent *pas* les symptomes graves de la maladie: c'est du pipot. La derniere d etude d'Israel montre que les personnes vaccinees ont 23 fois plus de chances d'etres hospitalisees; un etude d'Oxford au Vietnam montre que la charge virale des infirmieres vaccine est au moins 100 fois plus elevee parmi les vaccinees. Le Singapour, Gibraltar, l'Ecosse, les Seychelles, les etats aux USA tres vaccines comme le Massachusetts, etc.: toutes les regions tres vaccinees ont le plus d'hospitalisations. Je suis sidere de l'ignorance, l'arrogance et de la naivete des pro-vax qui avalent comme des couleuvres les manigances ehontees des medias: aux USA, ceux qui meurent des injections en l'espace de 2 semaines apres les injections sont comptes statistiquement comme etant "non vaccines" (!!!); en Israel, quiconque meurt ou est hospitalise avec 2 vaccins Pfizer est compte statistiquement comme "non vaccine" (!!!) parce que seulement ceux avec 3 vaccins ou plus sont consideres "vaccines." Ce qui alimente la continuite de l'epidemie, ce sont les injectes, pas les injectes: ces injections afaiblissent au long terme le systeme immunitaire et meneront au long terme a une explosion de maladie auto-immunes, de cancer et de reactivation de virus latents.

Répondre Signaler au modérateur
Uku man 15.11.2021
non

Je tiens à me démarquer totalement de ce discours antivax qui dit que les vaccinés prennent plus de risques que les non vaccinés ... faut pas délirer non plus.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 14.11.2021
present

nous on y etait et c'etait le feu ! macron, ton pass ne passera pas!

Répondre Signaler au modérateur
Vado 13.11.2021
Néofascisme

Un constat au niveau international permet de bien comprendre ce qu’est fondamentalement la mouvance antivax, et qui n’a rien à voir avec la biologie et la santé : Trump, Bolsonaro, et affidés… jusqu’à leurs microscopiques fanatiques locaux.

Répondre Signaler au modérateur
Uku man 14.11.2021
précision

Il ne s'agit pas d'être antivax, mais contre le pass sanitaire.
Je suis vacciné, pro vaccin, mais contre ce pass honteux.

Répondre Signaler au modérateur
Vado 13.11.2021
Néofascisme

Un constat au niveau international permet de bien comprendre ce qu’est fondamentalement la mouvance antivax, et qui n’a rien à voir avec la biologie et la santé : Trump, Bolsonaro, et affidés… jusqu’à leurs microscopiques fanatiques locaux.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 13.11.2021

Il va de soi que tout est toujours de la faute de Macron, même la mise en place du passe vaccinal, valable que si on est vacciné, en Allemagne et dans d'autre pays, le confinement obligatoire des non vaccinés en Autriche et le couvre-feu ax Pays-Bas. Les Guyanais qui sont plus intelligents que les autres, ont choisi le confinement permanent. Quant aux places en réanimation, ce doit être lui qui depuis des décennies les a limitées en Guyane et c'est également lui qui dissuade l'installation de médecins venant de la Métropole. S'il faut recruter 250 médecins avec diplômes non reconnus dans l'UE, c'est bien que la Guyane ne fait pas rêver. Pénuries récurrentes liées aux blocages du port ou des routes donnent vraiment envie de venir. Quant au développement, en dehors de celui des emplois publics, rien !

Répondre Signaler au modérateur
Uku man 14.11.2021
détails

C'est bien Macron le chef ? Pour ce qui est des autres pays, les anglais ont renoncé au pass, et ils ne s'en sortent pas moins bien que les autres. Le vaccin n'empêche pas les contaminations ... pass ou pas pass, c'est le même résultat.

Répondre Signaler au modérateur
melimélo973 15.11.2021
LOOOL

Mais j'espère que vous blaguez????! Donc les médecins ne viennent pas en Guyane à cause des blocages de routes et du port??? On en rit ou pas? Il y avait pourtant un reportage très explicite sur le Guyane 1ère où des médecins témoignaient de l'univers médical en Guyane qui poussait déjà beaucoup à partir. De plus vous devriez faire un tour sur les forums de personnes venant de l'extérieur qui souhaitent s'installer en Guyane et qui cherchent des renseignements on y parle: de violence, du coût de la vie, d'administrations désorganisées et lentes, de la désorganisation des hôpitaux, du manque de moyens humains et matériels (insuffisants pour prendre en charge la population + de nombreuses personnes venues de l'extérieur), de délabrement des bâtiments, quand ils se renseignent sur les écoles ce qui ressort globalement c'est que le niveau est médiocre (ce n'est pas moi qui le dit).... Et je peux continuer mais la finalité c'est que personnes n'a jamais parlé de port bloqué ou de routes bloquées. Sérieux on ne sait plus se situer avec cette crise sanitaire. J'attends votre prochain commentaire disant que si les médecins ne viennent pas c'est parce que les gens ne se font pas vacciner

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
13 commentaires
1 commentaire
A la une