France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un nouveau pont en 2022 et un dédoublement des voies en 2024

Vendredi 26 Juillet 2019 - 03h30
Un nouveau pont en 2022 et un dédoublement des voies en 2024
Deux sondeuses sont installées sur une barge ancrée au fond de la rivière de Cayenne par quatre pieux. - BERNARD DORDONNE

Des travaux de reconnaissances géotechniques sont réalisés actuellement sur la Rivière de Cayenne avant le lancement de la construction du nouveau pont du Larivot en juin 2020. Le nouvel ouvrage d’art devrait coûter 100 millions d’euros obtenus dans le cadre de l’Accord de Guyane.

Les travaux de construction du doublement du pont du Larivot vont débuter à la fin du premier semestre de l’année 2020.

En attendant, le lancement des travaux de ce nouvel ouvrage d’une longueur de 1 300 mètres, des travaux de reconnaissances géotechniques se déroulent à proximité du pont actuel du Larivot. Il s’agit de réaliser des études pour caractériser la nature du sol et de la roche, à l’emplacement des futures piles du nouvel ouvrage d’art. Pour réaliser ses études, deux sondeuses sont installées sur une barge d’environ 13 m2 ancrée au fond de la rivière de Cayenne par quatre pieux.

C’est cette barge qui trône à quelques mètres en aval du pont qui a forgé la curiosité de beaucoup d’automobilistes. Une curiosité qui a eu pour conséquence d'entraîner des embouteillages dans les deux sens de circulation. Certaines personnes ont même cru qu’il s’agissait d’une plate-forme pour le forage de pétrole.

2X2 voies en 2024

Le nouveau pont sera situé à 40 mètres en aval de celui existant. D’une forme courbe, il sera situé, dans sa partie centrale, à 65 mètres d’axe à axe du pont actuel. Cette disposition permet une plus grande qualité architecturale et un meilleur confort de conduite et de s’éloigner des pieux du pont existant. Il s’agira d’une structure en béton précontraint, avec une vingtaine de piles disposées à un rythme d’une pile tous les deux mètres.

Les deux voies de circulation seront affectées au sens Cayenne vers Kourou, tandis que les deux voies du pont actuel seront laissées au sens Kourou vers Cayenne à l'horizon 2024.

Sur le nouveau pont, une voie verte à double sens permettra la circulation sécurisée des piétons et des cyclistes. Des belvédères ou aires de repos seront aménagés sur la voie verte. Un espace qui permettra aux amoureux de la pêche à la ligne de réaliser leur passion.

Le préfet sera dans l’obligation de prendre un arrêté pour autoriser la pêche à la ligne sur le nouveau pont. En effet, il faut savoir qu’un arrêté préfectoral interdit de procéder à des activités de pêche sur le pont actuel du Larivot.

L’actuel structure sera fermée à la circulation dès l’ouverture du nouvel ouvrage d’art, prévue autour de 2022, dans l'attente des travaux de circulation sur le pont actuel avant donc un dédoublement effectif en 2024.

Bernard DORDONNE

Deux sondeuses sont installées sur une barge d’environ 30 mètres ancrée au fond de la rivière de Cayenne par quatre pieux. - BERNARD DORDONNE
Deux sondeuses sont installées sur une barge ancrée au fond de la rivière de Cayenne par quatre pieux. - BERNARD DORDONNE
Deux sondeuses sont installées sur une barge ancrée au fond de la rivière de Cayenne par quatre pieux. - BERNARD DORDONNE
Marie-Laure Phinéra-Horth présidente de la CACL, Stanislas Alfonsi, secrétaire général adjoint à la préfecture, et Didier Renard directeur adjoint de la Déal ont présenté le projet lors d'une conférence de presse. - BERNARD DORDONNE
Esquisse architecturale du futur pont (document d'étude) - DR
Vue du nouveau pont avec belvédère (document d'étude) - DR
250 millions d’euros pour le doublement du pont du Larivot

L’opération a pour objectifs d’assurer la sécurité des usagers, la fluidité du trafic et la résilience de l’itinéraire. Cela passe par un aménagement dit de capacité qui conduira à terme à aménager la RN1 entre l’échangeur de Balata et le carrefour de la Carapa soit 12 km en 2x2 voies avec le doublement du pont du Larivot. Cette opération est estimée à plus de 250 millions d’euros. La première tranche du doublement de l’échangeur de Balata jusqu’au carrefour de la Carapa est financée à hauteur de 122,5 millions d’euros inscrits au contrat de convergence et de transformation 2019-2022. Le nouveau pont du Larivot est estimé à 100 millions d’euros obtenus dans le cadre de l’Accord de Guyane.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une