Un linceul verdoyant sur une terre de douleur

À l'embranchement de l'ancienne RN3, des camions se meuvent en marche arrière. Les chauffeurs prennent le soin de n'effleurer aucun cône pour ne pas décevoir l'inspecteur. Cent mètres plus loin, les motards se prêtent à des exercices du même type. Ils sont en bout de piste. Cette portion de route est maintenant le centre d'entraînement et d'examen de permis de conduire pour les catégories poids lourd et moto. En fait, c'est un cul-de-sac. Le bitume se poursuit, mais un talus de terre...

France-Guyane 634 mots - 19.04.2010
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir