France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Un dimanche de carnaval à Cayenne : du monde dans les rues depuis l'aube

Samir MATHIEU Dimanche 17 Janvier 2021 - 08h53

 Il y a du monde dans les rues de Cayenne depuis tôt ce matin pour fêter carnaval. Plusieurs vidé et rassemblements carnavalesques se tiennent dans une ambiance bon enfant. Les premiers rassemblements avaient commencé alors qu'il faisait encore nuit. Les festivités devraient durer toute la journée malgré l'interdiction de fêter le carnaval qui avait été décidé par la préfecture et l'interdiction de rassemblement de plus de 6 personnes en raison de la crise du Covid19. 

Le carnaval a finalement bien lieu ce dimanche à Cayenne. Plusieurs dizaines, voire centaines de personnes si on cumule les divers rassemblements, se sont mobilisées depuis tôt ce matin pour fêter carnaval. Les premières manifestations festives avaient débuté alors qu'il faisait encore nuit. Les vidéos nombreuses circulent sur les réseaux sociaux.

On peut y voir, dans plusieurs quartiers de la ville, des vidé et rassemblements carnavalesques avec de la musique, des gens déguisés qui chantent et dansent dans la bonne humeur.

Aucun débordement n'a été enregistré depuis ce matin. Les autorités, élus et associations redoutaient des violences en représailles aux incidents du week-end dernier où la police avait utilisé des chiens pour disperser les manifestants le samedi soir et dimanche après midi. Pour l'heure, aucun débordement n'a été enregistré. Si ce n'est que ces rassemblements sont tout simplement interdits en raison de la crise du Covid19. 

La préfecture avait annoncé dès la mi-décembre qu'il n'y aurait pas de carnaval cette année, et les arrêtés de restrictions pris en raison de la crise sanitaire, interdisent de façon formelle les rassemblements de plus de 6 personnes. 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
14 commentaires

Vos commentaires

dogs 18.01.2021
aucun respect pour les anciens

Ils sont contents ils peuvent hurler et vociférer dans les rues. j'espère qu'ils ne travaillent pas, car sinon ils ont déjà contaminé leurs collègues. A mon avis ils n'ont plus de famille à protéger ou sinon quelque chose ne tourne pas rond dans leur tête. Les bras m'en tombent, autant de laxisme et de m'en foutisme montrent une société en déliquescence et ne présage rien de bon pour l'avenir. Hélas!! quand on n'a plus d'empathie pour les plus fragiles, tout part à vau- l'eau!! une société qui se respecte ne peut pas se construire sur de tels comportements.

Répondre Signaler au modérateur
Lechat 18.01.2021
Discrédit préfectoral ?

Au-delà de ces manifestations même, dont on pensera ce qu'on voudra, bien ou mal, c'est aussi l'aveu d'impuissance d'un préfet qui n'ose pas faire respecter les directives. Affaire du malinois ? Oui mais pas seulement.
Comment va t-il se positionner cette semaine ? Tentative de reprendre la main ? Ce qui est certain, c'est que les manifestations de ce type vont assaimer dès le prochain week-end, les irresponsables se sachant impunis.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 18.01.2021
comment intervenir

quand toute une partie de la population crie au colonialisme, à l'esclavagisme dès que les autorités de l’État essaie de faire appliquer la loi. Les pays indépendants ont interdit le carnaval et personne ne conteste. Ici, les mêmes insisteront sur les carences de l’État "colonial", cela va de soi, quand les hôpitaux seront saturés.
Qu'en disent nos élus, incapables de prendre la moindre responsabilité dans cette situation?

Répondre Signaler au modérateur
lestranger 18.01.2021

Faiblesse de l'Etat, alimentée par une pression d'élus irresponsables et voilà le résultat.
“Faire une loi et ne pas la faire exécuter, c'est autoriser la chose qu'on veut défendre.” cardinal de Retz.
L'interdiction (carnaval)est là mais la police est arrivée après 18h00 zone hibiscus (après la bataille ...), sans parler du vidé du matin et de la soirée dansante à Zéphir.
Bravo, nous sommes dans la continuité ...

Répondre Signaler au modérateur
Mahury 18.01.2021

Comportement irresponsable et terrifiant.

Répondre Signaler au modérateur
chris22973 17.01.2021
LOTO-COVID

La liste des gagnants du Loto-Covid sera publié dans 15 jours.
Merci aux participants.
Boris Vian :" j irai cracher sur vos tombes"

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 17.01.2021
Bon sens ?

Depuis Paris où je suis en ce moment : lorsque j'ai vu les parisiens obligés de s'entasser hier en fin d'après-midi dans les transports en commun dès 17 heures pour rentrer chez eux avant 18 heures à cause de ce stupide couvre-feu qui frappe la métropole , je pense qu'ils courent plus de risques de se contaminer que nos touloulous masqués dans les rues de Cayenne...

Répondre Signaler au modérateur
g6d 18.01.2021
sauf que

Les personnes sont obligées de prendre les transports en commun porte des masques, tandis que le carnaval n’est pas obligatoire et nous voyons les regroupements sans masque. Enfin, les capacités hospitalière de la Guyane étant limitée, la présence du variant brésilien à notre frontière devrait un peu plus inquiéter la population.

Répondre Signaler au modérateur
Parbo 17.01.2021

Et demain cela sera encore de la faute de l état .

Qu ils chopent tous le covid c tous ce que je leurs souhaite .

Répondre Signaler au modérateur
philsa973 17.01.2021
EGOISME

Les égoïstes sont dans la rue. Leur petit plaisir passe avant l'intérêt collectif. Et ce seront les premiers à râler si....

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
A la une
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos