France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ti moun lékol ké gangan lépad

Lundi 16 Décembre 2019 - 03h20
 Ti moun lékol ké gangan lépad
Les gangan sont venus assister au spectacle dans la salle du 3e étage réservée aux animations. - sr

Mercredi, les élèves des classes de CM1 et CM2 de l’école René-Barthélémi à Cayenne sont allés à la rencontre des gangan de l’EhpaD Saint-Paul situé place des Palmistes, pour partager avec eux un moment de loisir, de détente et de plaisir dans le cadre des animations de Noël. Pour cela ils ont préparé des chants, des cantiques, des poèmes, des saynètes en langue créole et des morceaux instrumentaux à la flûte qu’ils ont interprétés devant leurs ainés. Un spectacle de 2 heures construit par deux enseignants de l’école René Barthélémi et leurs collaboratrices et qui s’est achevé par un chant d’Edgar Nibul, « adan lalin ». Cette première activité au sein de l’EHPAD, dans le cadre des fêtes de Noël, a été réalisée en liaison avec Darling Dufort chargée de l’animation de l’établissement d’hébergement et s’est poursuivie en fin d’après-midi avec l’association Pomme d’amour qui a chanté des Kantik Nwel avec les gangan.

Tout un programme

D’autres animations à destination des résidents sont ainsi prévues jusqu’au 31 décembre : une animation de tambour le 13 à 16h avec Sandra Ho-Choun-Ten, un marché de Noël au Break-club de Montjoly le samedi 14 à 10h, l’arbre de noël des enfants du personnel de l’Ehpad le samedi 21, une prestation musicale de noël le jeudi 19 avec Padovanie, la fête de Noël traditionnel le vendredi 20 avec à 11h avec une distribution de cadeaux par le Lion’s Club suivi d’un repas musical de 12 h 30 à 14 h 30 avec Serge Touloupe et Cornélia Birba, puis la remise de diplômes suite au concours d’art manuel auquel ont participé les résidents, et l’après-midi se terminera par l’arrivée du Père Noël avec Victor Clet et le groupe Mi Taw Mi Ta Mwen. Le samedi 28, un groupe de Gospel interviendra à 10h et à 16h. Les festivités se termineront le 31 décembre par l’anniversaire sur le thème des années 1960 et concernera quatre résidents : Agnès Alcide dit-Clauzel, SylvanaSaïbou, Joseph-Darnal Valérius et François Molinier.

Serge RAVIN

Rabinaud Véronique, enseignante en classe de CM1 de l’école René Barthélémi ; « On a commencé à préparer ce spectacle après les vacances de la Toussaint. Il y a là deux classes qui participent : celle de CM2 de M. Guimares, absent pour raison de santé, et ma classe de CM1. C’est ensemble que nous avons monté ce projet. Les saynètes en créole ont été présentées par sa classe. C’est un projet de rencontre intergénérationnelle pour indiquer aux enfants que ces personnes qu’on appelle nos « gangan » font partie intégrante de notre société. Les enfants ont témoigné et expliqué avec leurs propres mots comment ils voyaient les « gangan » au travers de la maladie, de la dépendance, de l’âge et de la fatigue et ils se sont engagés pour leur apporter un peu de joie et de gaieté, du beau dans leur quotidien en cette période de noël. C’est un rendez-vous qu’on essaye de fidéliser malgré les difficultés des uns et des autres car c’est ce qui permet de maintenir un esprit de cohésion sociale ». - sr
Menouchkaïda : « Je suis joyeuse de les voir participer. Elles nous ont applaudis et elles étaient contentes. Je suis heureuse de les voir avec nous aujourd’hui et de leur offrir ce spectacle. La dépendance n’est pas facile avec l’âge et peut les déprimer mais il y a des mamies qui sont là et qui n’ont pas de petits-enfants et être en contact avec des petits enfants comme nous ça les rend heureux et nous aussi » - sr
Les élèves de l’école René Barthélémi chantent pour les gangan qu’ils sont venus rencontrer à l’Ehpad Saint-Paul place des Palmistes / photos SR - sr
Guillavert « Ça m’a plu. J’ai fait de la musique et j’ai aimé ce qu’ils ont fait. J’ai trouvé que les enfants étaient très gentils et qu’ils se sont appliqués. Ça m’a fait plaisir ». - sr
« Je suis né en Martinique et j’ai vécu à Saint-Laurent du Maroni. Mon époux, ma mère et mon père sont décédés et je suis venue sur Cayenne où résident mes 3 filles. Les enfants ont bien chanté et ont fait un beau spectacle. Les voir ainsi ça fait oublier nos petites misères. » - sr