SECURITE

Stéphane Bras : « La frontière est mince entre ce qu’il se passe sur le littoral et l’orpaillage illégal »

Stéphane Bras : « La frontière est mince entre ce qu’il se passe sur le littoral et l’orpaillage illégal »

En poste au commandement de la gendarmerie de Guyane depuis août 2019, le général Stéphane Bras quitte la Guyane ce lundi (1er aout). Il rejoint la direction générale de la gendarmerie nationale au poste d’adjoint au directeur des opérations et de l’emploi. Il nous livre le bilan de ses trois années intenses passées sur le territoire.

Après trois années en poste, vous pouvez porter un certain regard sur la situation de la gendarmerie en Guyane. Que manque-t-il ?
Il faut partir du constat que l’on est quand même bien armé, et bien dimensionné pour effectuer du bon travail. L’existant, à l’heure actuelle, ne nous met pas en difficulté pour accomplir nos missions. Évidemment, avec plus d’effectifs et de matériel on pourrait encore gagner en efficacité.

Après, dans l’avenir, il faudra sans doute, si on veut accroitre notre...
franceguyane.fr 2339 mots - 01.08.2022
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres