• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Saint-Laurent du Maroni

Saint-Laurent du Maroni: pour les opposants à la prison, «le combat continue»

Samuel Zralos Lundi 9 Novembre 2020 - 15h22
Saint-Laurent du Maroni: pour les opposants à la prison, «le combat continue»
Des jeunes du quartier Margot, rassemblés dimanche 8 novembre. - Conseil de quartier Margot

Entre attente des négociations et volonté de ne pas se laisser oublier, le conseil de quartier Margot a renouvelé sa mobilisation dimanche.

Le Conseil de quartier Margot et ses soutiens se sont à nouveau rassemblés au carrefour Margot hier, pour manifester leur opposition renouvelée à l'emplacement de la future cité judiciaire, qui doit être construite sur la zone et inclure notamment une maison d'arrêt et un tribunal. Pour celles et ceux qui dénoncent l'impact en terme d'image d'une prison à l'entrée de Saint-Laurent du Maroni, « le combat continue ».

Si le collectif a choisi d'annuler la « grève illimitée » initialement prévue à partir du 30 octobre il ne s'agit pas, ils l'assurent, d'un renoncement, mais d'une posture d'attente avant une réunion avec les acteurs du projet, qui devrait avoir lieu le 13 novembre. Une décision prise notamment suite à un entretien avec le sous-préfet.

Ce dimanche, explique un membre actif du Conseil de quartier Margot, des jeunes sont venus en soutien aux habitants, porteurs de « témoignages émouvants ». Surtout, les participants ont collectivement réaffirmé leur volonté de « ne pas laisser tomber et de se battre pour le quartier ». Comme un symbole, ils ont soigneusement remis en place banderoles, chapiteau et panneaux de luttes, tombés à terre au début du mois.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

Laurent du maroni 11.11.2020
Resquilleurs et exigeants comme nous

Je trouve vos commentaires un peu raide !
Certes ils squattent un terrain, se l'approprient et ne veulent pas le rendre au vrai proprio et en métropole ce serait mal vu voire, pour certains, inadmissible. Pour rappel ; quand vous squatter le bien d'un autre et que celui-ci ne se manifeste pas dans un certain délai (je crois que c'est deux ns pour un appart, par exemple), ce bien "appartient" aux squatteurs (c'est une loi !). Exemples : un terrain agricole, une parcelle de bois, un appart etc... Donc même si c'est, de mon point de vue, immoral et injuste c'est presque légal. Tous les semaines "radio ragots" me raconte des actes de resquillage qui font la nique à l’État et que je trouve bien plus répugnants. Deux exemples : trouver une personne conciliante et à moitié aveugle qui fasse passer votre demande de logements sociaux en haut de la pile, sous-louez ces logements à un tarif plus élevé et aller habiter une belle maison ou trouver une personne compréhensive qui travaille dans une administration utile, "achetez-lui" des terrains à vocation agricole à bas prix et construisez-y des carbets (habitats escamotables) que vous louez et ensuite revendez, si besoin, ses terrains à prix d'or en argumentant que de toute façon personne ne vous expulsera et qu'au bout de trente ans le terrain n'est plus considéré comme agricole (donc plus d'éventuelle expulsion et grosses plus-values). Des exemples comme ceux-là y en a encore plein et les fraudeurs sont souvent des donneurs de leçon

Répondre Signaler au modérateur
Patriote 10.11.2020
Far West

C'est quoi ce pays où ce sont les illégaux qui dictent les lois ?????

Répondre Signaler au modérateur
caracara 10.11.2020

Un pays de couilles molles!
Au 50ème anniversaire de la mort du Général DE GAULE, cet article est bien malvenu. Il doit se retourner dans sa tombe, lui et beaucoup d'autres!
Qu'est-ce que l'on attend pour faire dégager manu-militari ces parasites!

Répondre Signaler au modérateur
caracara 10.11.2020

Un pays de couilles molles!
A dégager illico et manu militari.

Répondre Signaler au modérateur
Josse 09.11.2020
non aux clandestins

NON aux clandestins !!!!
NON à l'habitat informel !!!
NON aux squatteurs !!!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
14 commentaires
6 commentaires
6 commentaires
A la une
2 commentaires