• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
COVID-19

Retour du couvre-feu en Guyane

Rédaction web Jeudi 6 Janvier 2022 - 15h44
Retour du couvre-feu en Guyane

 L'annonce était attendue. Le préfet de Guyane indique ce jour, à l'issue de la cellule interministérielle de crise, que le carnaval 2022 aura bien lieu, mais dans des conditions précises et en fonction de la "météo sanitaire". Face au variant Omicron, un couvre-feu a été mis en place dans les principales villes/communes du territoire.

 Un mois et onze jours. Dans ce laps temps, la Guyane aura pu vivre sans couvre-feu, dénuée de restrictions de déplacement en dehors du domicile. Mais, entre le 25 novembre 2021 et le 6 janvier 2022, le pouls de l’épidémie a changé. Après avoir supplanté le variant Delta, le variant Omicron, plus contagieux, fait grimper le nombre de cas, le taux de positivité et le taux d’incidence sur le territoire. Au 6 janvier, le taux d'incidence consolidé est de 1429 cas pour 100 000 habitants selon le dernier point épidémiologique de l'ARS. Le taux de positivité, représentant le rapport du nombre de cas confirmés avec le nombre de tests, est de 41,56%.

Un nouveau couvre-feu vient, dans ce cadre, d’être mis en place par la préfecture de Guyane. Dès samedi, aucun déplacement ne sera autorisé -sauf dérogation- dans l’Île-de-Cayenne, Macouria, Kourou, Saint-Laurent-du-Maroni de 20h30 à 5h.

Les restaurants pourront toutefois accueillir des clients sur place, sur présentation du pass sanitaire, jusqu’à 22h30. Il en va de même pour les activités culturelles (cinémas, théâtres, musées, bibliothèques), les salles et clubs de sports ainsi que les activités touristiques (organisées par des professionnels). Les commerces peuvent rester ouverts. « On a pris des mesures qui sont assez strictes, mais on doit se préparer à l’inattendu et donc, peut-être, s’adapter et prendre des mesures plus fermes à l’avenir » assure Clara de Bort, directrice générale de l'ARS.

« Ce qui compte au premier chef c’est que chaque citoyen s’adapte et prenne soit-même la mesure de réduire ses contacts, c’est ça la bonne mesure », poursuit-elle.

Mercredi 5 janvier, le plan blanc a de nouveau été déclenché, mais cette fois dans l'ensemble des établissements de santé publics et privés de Guyane. Ce plan d'urgence, qui redéfinit les axes de gestion de la 5e vague, doit permettre au système sanitaire de faire face d'une part à la hausse des contaminations, de l'autre aux difficultés rencontrées au sein même des établissements de santé.

« La tension hospitalière est très forte puisque beaucoup de personnels tombent malades. On a aussi quelques personnels qui ont des problèmes de gardes d’enfants, et on a un afflux massif de patients », alerte la directrice générale de l'ARS. Ce jeudi 6 janvier, on recense 104 hospitalisations, dont 4 dans les services de réanimation, des suites du Covid-19. Des signalements auraient été faits, notamment au niveau du CHOG, concernant des personnes qui se rendaient aux urgences dans l’objectif d’être testés. Clara de Bort appelle à la raison : « s’il vous plaît, n’allez pas aux urgences sauf si c’est strictement nécessaire ».
Kourou sous cloche

Depuis la rentrée du lundi 3 janvier, établissements scolaires et administrations ferment tous azimuts leurs portes face à un grand nombre de contaminations au Covid-19. Le maire de Kourou, François Ringuet, présent à la cellule interministérielle de crise, a d'ailleurs porté à la connaissance de ses administrés que la mairie de la ville spatiale et les locaux de la CCDS seraient fermés jusqu'à nouvel ordre en raison de cas Covid avérés, et en grand nombre. « En vue de la reprise des agents, on essaie de voir si on pourra les tester avec des auto-tests pour voir qui est impacté ou pas » assure l'édile, rappelant que le service-technique de la mairie de Kourou compte près de 250 personnes.  

Toutes les écoles de Kourou seront également fermées jusqu’au 13 janvier. « Ce qu’on a proposé c’est de voir comment au moins avoir des auto-tests, financés par la collectivité avec un appui de l’Etat. » nous annonce-t-il. Une réunion au Rectorat ce vendredi 7 janvier devrait permettre d'y voir plus clair quant au protocole national assoupli, toujours pas appliqué en Guyane, mais bientôt décliné.

Dans la valse des fermetures d'établissements scolaires, la mairie de Roura annonce également que les groupes scolaires Augustine Duchange et Les Citronniers seront fermés à partir du vendredi 7 janvier, et ce jusqu'à nouvel ordre.

LIRE AUSSI : Covid-19 : Fermetures d’établissements scolaires en série, l’UNSA demande des mesures fortes

Bal masqué : les modalités

Autre annonce attendue : la bonne tenue du carnaval 2022. C’est désormais officiel, le préfet, après avoir annoncé que le carnaval est « essentiel et fait partie du patrimoine culturel immatériel de la Guyane », a autorisé deux défilés de rue d'ores et déjà programmés à Cayenne et Saint-Laurent le 16 janvier. La ville spatiale n’ayant pas prévu de défilé ou de parades, a-t-on appris ce jour.

Concernant les dancings, seuls Nana et Polina pourront ouvrir à l’occasion des bals paré-masqués avec une jauge de 1400 participants maximum. Le pass sanitaire sera demandé aux participants.

Le préfet rappelle toutefois que les vidés seront interdits le dimanche et que les annonces précédentes ne seront valables qu’en fonction de l’évolution de la « météo sanitaire ». Entretien à lire sur France-Guyane.

LIRE AUSSI : Philippe Alcide-Dit-Clauzel : «Chez Nana est déjà prêt pour la saison 2022 !»



Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
19 commentaires

Vos commentaires

g6d 07.01.2022

@lestranger : vous considérez la Guyane comme une colonie, soit. Vous estimez donc que la population guyanaise est en capacité de se prendre en charge seule, comme au Surinam et au Guyana. Pourtant personne ne propose sérieusement l'indépendance de la Guyane. Soit vous êtes hors sol, soit de mauvaise foi puisque vous même n'en parlez pas

Répondre Signaler au modérateur
cap40 07.01.2022
Em...

Emmerdants, emmerdeurs, emmerderesses itou
Antivax ils dépassent, ils surpassent tout
en tonnes de bêtise
Ils emmerdent, ils emmerdent en manifestations
Ils emmerdent, ils emmerdent avec leurs agressions
Leur QI est bien sûr celui du roi des cons
Alors tout cela ça me fige

Ils m'emmerdent vous dis-je
Ils m'emmerdent vous dis-je

grille d'accord: mi mineur, sim, fa dièse 7, Si7

Répondre Signaler au modérateur
lestranger 07.01.2022

Pas mal joué, on prend des mesurettes qui ne serviront à rien vu la vitesse de propagation, tout le monde est satisfait (le monde économique, les carnavaliers, les élus ...) et la semaine prochaine comme les chiffres seront tout autant catastrophique on pourra sévir!
Limite vicelard le pépère à la tête de la colonie ...

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 07.01.2022
quelle vitesse?

si vous croyez les chiffres prefecture/ars, c'est pas gagner!

Répondre Signaler au modérateur
Parbo 06.01.2022

T dégouté jayjay5 .
Moi chuis content .

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 06.01.2022
ils peuvent continuez

a nous "frappez"... on a l'habitude du "fouet" des maitres, c'est dans notre "adn", sauf qu'on est tetus et fiers, ils nous auront jamais. On a dit "no pass, no vaccin". qu'ils continue a nous punir et fouettez, mais y nous feront jamais changez d'avis.

on est comme "asterix contre les romains" sauf que c'est Antilles/Guyane les gaulois et les romains c'est macron, big farma ect.

on veut pas de leur pikouz! clordecone, "pfizer", tout sa c'est fini, on en veut pas!!

Répondre Signaler au modérateur
HIHIHI 07.01.2022

Lol!

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 06.01.2022
pour résumé

les "shootés" au "Pfizer" auront gagnez 2 heures de "libertée" en échange de leurs pikouz... Bientot une par mois puis une par semaine... Comme les drogués!!

Répondre Signaler au modérateur
siage 07.01.2022

Effectivement, les non vaccinés nous emmerdent.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 06.01.2022

Les moutons belants antivaccins de Guyane ont tout gagné. Les Komités antitout se font remarquer par un silence assourdissant et Mme Said, vice présidente de la CTG et digne représentante de l'UTG de l'hôpital ne dit rien. Nous avons connu tout ce monde beaucoup plus offensif.

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 07.01.2022

Faut dire que les images de vraie violence aux antilles, bien que forcément regrettables, ont eu le mérite de mettre quelque peu en relief le côté "bouffonnerie innofensive" de la grande lutte émancipatrice locale des Goudet&Co… Même eux, ils ont dû s'en rendre compte… Moins d'entrain à faire le cirque, quand ailleurs ça se tend pour de vrai. Sans parler des quatres trouffions qui prennent cher pour un feu de palette, et payent donc les pots cassés à la place des leaders qui harranguent… Pas très glorieux. Domota il fait au moins l'effort de se faire plaquer par les flics et de se manger des lacrymos. Goudet il fait juste le coq avec un béret du Che devant le préfet, avant d'esquiver… Pas tout à fait le même standing révoutionnaire. Pour le coup benkwa a raison, petit souci d'incompétence locale. A moins que ce soit juste la trêve du Kwanzaa.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 07.01.2022

Avant même de lire votre avant dernière phrase, je me disais : entièrement d'accord ! D'un autre côté, la Guyane, n'en déplaise à Jayjay, n'a pas la même histoire que les Antilles. Et d'ailleurs, la Guadeloupe n'a elle même rien à voir avec la Martinique. Les guyanais sont forts en gueule et en déguisements macoutesques mais les guadeloupéens agissent.

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 08.01.2022

" Les guyanais sont forts en gueule et en déguisements macoutesques..." … "on m'explique des noirs se déguisant tout de noir et faisant ahouahouahou".

Les "ahous" de Goudets&co, comme ceux des gilets jaunes, sont un recyclage remis à la mode par tes amis les footeux. La plupart de nos gros bras maison ignorent ce qu'est un macoute, et à fortiori un cri de macoute (tu m'appends d'alleurs à moi aussi que le macoute ahoute) ils préfèrent matter les matches OL-PSG.

https://www.franceculture.fr/histoire/le-ahou-des-gilets-jaunes-petite-histoire-dun-cri-de-sparte-a-robespierre-en-passant-par-lol

Les potes à Goudet aux antilles, dont certains en mode kwanzaa, pratiquent aussi le ahou dans leurs assemblées. Rien de spécifiquement guyanais donc:
https://www.zist.co/2020/03/03/ahou-ahou-ahou/

L'habit noir est autant un "uniforme" d'anarchistes, mais aussi de fachos ou d'antifas pratiquant eux aussi le ahou. Ces mouvances affectionnant aussi la cagoule. Mais, des noirs en noir, en mode guerriers, difficile de ne pas faire surtout le lien avec le new black panthers party, une inspiration "nationaliste noire" évidente pour des jeunes noirs en mal d'émancipation.

https://edition.cnn.com/2010/POLITICS/09/24/civil.rights.black.panthers/index.html

Goudet avec ses idées et son béret du Che, c'est juste la copie locale grotesque du new black panther us. Pas celle d'un tonton macoute sanguinaire aux ordres d'un dictateur. Tu te plantes lourdement.











Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 08.01.2022

Goudet avec ses idées et son béret du Che, c'est juste la copie locale grotesque du new black panther us. Pas celle d'un tonton macoute sanguinaire aux ordres d'un dictateur. Tu te plantes lourdement.
Nous divergeons totalement sur ce point. Il se pense peut-être ainsi mais ne le reflète absolument pas...

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 09.01.2022

Il est juste un peu moins gratiné, c'est tout…

https://www.indystar.com/story/news/local/marion-county/2021/07/18/new-black-panther-party-march-dorian-murrell-indianapolis-white-supremacy/7976365002/

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 10.01.2022
Kemi & Olivier

Sinon factuellement… Kemi Seba, le pote panafricaniste de Goudet, qui était venu chez nous pour le défendre lors de son procès, c'est juste l'ancien "ministre francophone" du New black panther Party. Les "tontons macoutes", ou ces sbires coupe-jarrets à la solde des Duvaliers, c'est pas si mal comme image de croquemitaines noirs, mais c'est quand même un peu fantaisiste comme anathème local censé qualifier ce genre de panafricanisme et nationalisme noir, qui inspire tant Olivier, Yvane et leur clique. Mais bon, c'est pas trés grave…heureusement que tu n'es pas journaliste! Hein? Et surtout heureusement que contrairement aux "tontons", nos deux névrosés demeurent des bouffons inoffensifs, aux vertus selon moi plutôt cathartiques. Qu'ils vous fassent si honte à tous deux, ça c'est votre petite névrose intérieure personnelle. Désolé de ne pas y adhérer, Narcisse n'a honte que de lui-même. Vous devriez essayer, Benkwa&Dtc.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 10.01.2022

Enlevons donc le fatras obséquieux formel dont vous vous nous gratifiez à chaque sortie…
"Kemi & Olivier
Sinon factuellement… Kemi Seba, le pote panafricaniste de Goudet, qui était venu chez nous pour le défendre lors de son procès, c'est juste l'ancien "ministre francophone" du New black panther Party."
Soit et ? On peut se vouloir oiseau mais ne jamais l'être...Sur ce point, je ne suis absolument pas d'accord avec votre vision des choses car ces illuminés ont plus à voir avec les "tontons macoutes" et ce, même si ce n'est que formel. De fait, ils n'auraient même pas l'envergure d'être ce à quoi ils aspirent.
"C'est pas si mal comme image de croquemitaines noirs, mais c'est quand même un peu fantaisiste comme anathème local censé qualifier ce genre de panafricanisme et nationalisme noir, qui inspire tant Olivier, Yvane et leur clique. Mais bon, c'est pas trés grave…"
En effet, c'est vraiment pas grave. Nous n'avons pas le même avis tout bonnement.
"Heureusement que tu n'es pas journaliste! Hein?"
En l'occurence, aucun rapport...si ce n'est à vous répondre : vous non plus et on aura bien avancé! Nous n'avons pas la même vision d'eux...tout comme vous à la fin de mon commentaire. Je ne suis pas garant d'une quelconque vérité ni d'une quelconque morale...vous non plus jusqu'à preuve du contraire. Pour ma part, je le sais. A vous lire, on se le demande...
"Benkwa&Dtc"...vous en oubliez deux au moins...

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 12.01.2022

Mais pourquoi "Dtc"… C'est pas un peu grossier?

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 12.01.2022

Ah, si ce n'est que formel, ça n'a donc rien à voir avec le fond… Dommage.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
6 commentaires
4 commentaires
A la une