• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Media

Ras-le-bol, fatigue, souffrance au travail, les salariés de Guyane la 1ère manifestent

Rédaction web Vendredi 9 Juillet 2021 - 13h01
Ras-le-bol, fatigue, souffrance au travail, les salariés de Guyane la 1ère manifestent

Quelles suites vont être données au débrayage du 8 juillet dernier de l'équipe de Guyane la 1ère ? Quelques éléments de réponse et recontextualisation ici.

Hier, Guyane la 1ère était absente dans la couverture médiatique. A la place du JT, un grand bandeau marquait l'écran et prévenait d'un débrayage de la part de l'équipe.

En cause? L'expression d'un ras-le-bol généralisé. Des organisations syndicales qui s'estiment "squeezées", des salariés qui ne se sentent pas écoutés, et de manière plus générale une méthode de communication de la directrice du pôle Outre-mer qui passe mal. Dans un courrier circulant sur les réseaux sociaux, la plainte va encore plus loin en exprimant une véritable souffrance au travail, "exacerbée depuis la crise Covid avec des moyens humains qui manquent. "Ce sont des journalistes qui doivent fournir les trois médias au cours de la même journée, et pour tous les salariés de longues heures passées au travail, au détriment de nos vies personnelles. Les salariés sont épuisés" peut-on notamment lire, "une planification toujours à la dernière minute avec des animateurs, des PTA et des journalistes CDD toujours dans le flou" ou encore des employés dans l'instabilité, à défaut de contrats à durée indeterminée. "Ils postulent à des offres d’emploi, les postes sont gelés sans une communication. Des animateurs remerciés à la dernière minute".

Contacté par nos soins, le délégué du syndicat national des journalistes, n'a pas souhaité s'exprimer pour le moment. Du côté de la direction, celle-ci nous informe qu'il y a eu une réunion et que la directrice générale répondra certainement au courrier.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

jayjay5 10.07.2021
ouais enfin bon

a plus de 5000 balles par mois, beaucoup de Guyanais aimerait souffrir au travail aussi! Stop les privileges de RFO, faut arretez de pleurniché, vous etes bien mieux lottis que les gens des pays comme Colombie, Bresil, Surinam, Perou ect.

Répondre Signaler au modérateur
mikeromeo 10.07.2021

C'est sur que quand un de leurs journalistes se fait menacer de mort et qu'ils ne se déplacent pas à l'audience, cela donne une idée des soucis.

Répondre Signaler au modérateur
bozo 10.07.2021
Je vais me mettre en grève

Les motifs de la grève sont

En cause? L'expression d'un ras-le-bol généralisé. Des organisations syndicales qui s'estiment "squeezées", des salariés qui ne se sentent pas écoutés

On croit rêver... Faut peut-être leur rappeler que les classes de CP ne sont plus possibles pour les majeurs... Il serait temps qu'ils deviennent grands ces chers petits de rfo...

Répondre Signaler au modérateur
Garimpo 09.07.2021

20 millions de budget annuel, «  ça fait chère la soupe »

Répondre Signaler au modérateur
dny973 09.07.2021

Rien ne change. Guyane 1ere, anciennement RFO, reste un média "elitiste". Du moins, pour une partie des "pète culs" qui y sont. Hormis une poignée de "privilégiés "- on les reconnaît car ce sont les membres qui squattent les antennes télé et radio depuis une décennie, avec les mêmes émissions, chaque saison et que chaque grille-hormis cela, les autres sont considérés et traités purement comme de la merde. Des directions successives qui négligent les employés et souvent les dénigrent. On peut compter sur une main celles et ceux qui, une fois dans les postes de décisions, ont traités les salariés avec le minimum de respect que chacun mérite. Donc ce malaise ne devrait pas surprendre. Et le mal ne vient pas que de la direction, il vient aussi entre animateurs, présentateurs, chroniqueurs....un monde de requins et surtout de "faux culs". Le cachet, voilà le nerf de la guerre. Et les directions qui se sont succédées ont cultivées ces différences, ce qui a accru le fossé, les disparités et le manque de solidarité flagrant entre salariés. C'est à celui qui aura le plus de "prestations" afin d'avoir un "revenu correct". Si ce n'est le journal télévisé et radio et quelques émissions de proximité, sincèrement, qui écoute et regarde Guyane 1ere ???? Pour les téléfilms ??? Belle blague ??? Pour les émissions que l'on retrouve autant sur France 2 ou France 3 ??? Je ne pense pas. Pour les petites annonces à la radio le midi ? Lol. Je ne dis pas que personne n'écoutent la radio ou la télé mais les programmes sont clairement choisis. Bien entendu, je peux me tromper. C'est un point de vue personnel.

Répondre Signaler au modérateur
stars cov2 mé2 10.07.2021

Rien ne changera. c'est peine perdue, le niveau y est tellement haut que même ton commentaire très réaliste ne permettra pas de déclencher l'ultime étincelle qui provoquera le miracle qui les sauverait.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
9 commentaires
2 commentaires
5 commentaires
A la une
8 commentaires
Une

Un corps retrouvé au Saut Bief

S.R. - Lundi 20 Septembre 2021

 

1 commentaire
3 commentaires