France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
NECROLOGIE

Félix Daniel : ligne d'arrivée

MINOS & Alain PAULMIN Mercredi 30 Mars 2022 - 15h21

Les obsèques de Félix Daniel se sont déroulées ce mercredi après-midi. Un peloton plein d émotion pour un hommage puissant.

 Il y a eu la veillée de mardi soir devant la maison familiale, où, pour la circonstance, la rue Félix-Eboué fut fermée sur un tronçon. Et beaucoup répondirent présent. Mercredi, tout ce qui comptait du monde cycliste et sportif, avait pris la direction de la cathédrale Saint Sauveur. VCG En tête sous une haie d'honneur, le cerceuil de Félix Daniel avançait.

L'homélie retraçant sa vie fut suivie de plusieurs hommages. De ses proches, des membres et sociétaires de son club. Le comité cycliste et son président, Gabriel Serville de la CTG , ainsi que son prédécesseur Rodolphe Alexandre, proche du VCG dans une synthèse de ce que fut ce grand sportif.

Les trémolos ont parfois laissé couler toute l'émotion que suscitait la dernière course du père Daniel.

Comme il était venu, le cortège funéraire reparti à pied en direction du cimetière de l'avenue d 'Estrée. Avant d'y pénétrer, une immense haie se reforma de cyclistes de tous horizons. Le cercueil de Félix Daniel fut alors porté par ses fils au moment où le drapeau à damier s'agita pour la dernière arrivée.

A l'image de sa vie .

Minos


 
Yép

Yép, ainsi saluait-il tous ceux qu’il doublait
Yép une après-midi au rond-point du Progt
Yép de vouloir le poursuivre
Yép de ma jeunesse différentielle.
Yép de cet octogénaire, fusse-t-il une légende,
Yép de répondre à mon égo
Yép de mes poumons d’imploser
Yép de ma langue à cravater.
Yép de voir sa silhouette s’enfuir
Yép de ne pouvoir le suivre
Yép de ne plus l’apercevoir à l’horizon
Yép de me rendre à la raison
Yép le Père Daniel à l’au revoir.

Ti Jaré
 
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une