Migrants évacués, problème déplacé

Migrants évacués, problème déplacé

 Le 15 avril dernier, la Police Nationale se rend rue François Arago pour initier l'évacuation du camp de réfugiés. L’objectif est, notamment, de faire respecter un arrêté municipal interdisant « l'installation de tentes ou de bivouacs, ou tous autres dispositifs ayant la même finalité entre 6 h et 22 h », sur de nombreuses rues du centre de Cayenne, dont la rue François Arago. En l'absence des services sociaux de la mairie, l'opération arrive au point mort et finit par être avortée.

Le camp...

franceguyane.fr 856 mots - 21.04.2022
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir